Proligue | Très belle option pour Pontault, Sélestat et Nice en ballottage

En ce mercredi soir, les barrages aller pour désigner les 2 équipes qui prendront le chemin de Dijon, début juin pour le Final 4 et y retrouver le duo Ivry / Cherbourg. En Alsace, Sélestat et Nice se quittent dos à dos avec un petit avantage pour les Azuréens qui recevront les Alsaciens ce samedi. L'autre rencontre voit le large succès de Pontault-Combault du côté de Dijon et très belle option prise par le PCHB avant de recevoir les Dijonnais.

Alors quel sont les enseignements de ces barrages aller ? On peut dire sans trop s'avance que sauf miracle, Dijon a laissé passer sur ses terres l'occasion de rejoindre le Final 4. Les Bourguignons menés très rapidement au score vont pourtant réduire l'écart juste avant la pause syndicale (16-18). Hélas le retour du vestiaire va sonner le glas des équipiers de Lucien Auffret (5 buts). Dijon recolle bien à 19 partout avant de subir le retour en force de Pontault qui va se détacher (24-21 puis 32-26). Dupoux et Garaudet (9 et 7 buts) alimentent la marque et derrière les hommes de Cherif Hamani ferment la porte pour soigner leur sortie (35-27). Un écart de 8 buts en faveur du PCHB qui sauf tremblement de terre a composté avant le retour son aller simple vers... Dijon.

On coupe la poire en deux à Sélestat après le match nul qui vient conclure la rencontre entre les violets et le Cavigal Nice (25-25). Un score de parité en Alsace après que Steven George rentré en pivot ne trouve sur sa route le portier islandais Gudjonsson. Certes, les Azuréens se procurent une dernière occasion, mais les 3 secondes restantes avec un tir très lointain trouve sur sa route l'autre portier Kriszt. Une entame réussie (3-0) en faveur des Sélestadiens avant de voir cette rencontre s'équilibrer par la suite (9-9). Juste avant la pause, le SAHB s'assure une nouvelle petite marge, malgré la réduction du score signé Pirani (13-11). Le vent semblait tourner en faveur des violets qui prennent un nouvel ascendant (18-15) et Nice perd définitivement son pivot Oppedisano (carton rouge). Les hommes de Fernandez Roura ont prouvé cette saison que leur présence dans ces barrages n'est pas dû au simple hasard. La preuve sur le terrain avec un dernier quart d'heure qui voit les visiteurs revenir dans la course et rester au contact (23-23). Aucun des protagonistes ne va donc pouvoir faire la différence et le retour sur la Côte d'Azur va donc nous en dire un peu plus sur le nom de celui qui sera du voyage vers Dijon début juin.


Sébastien