Proligue | J26 : En bas de tableau, on y croît toujours !

Pour son retour au sortir de la trêve internationale, la Proligue nous offre une journée pleine de rebondissements avec bon nombre de scores de parité au terme de beaux duels. Ivry peut communier avec ses fans pour la venue de Strasbourg, la bataille aux playoffs bat elle aussi son plein tout comme celle du maintien qui n'a pas encore rendue son verdict.

On regarde vers le bas du championnat et la lutte pour se sauver de la relégation prend tout son sens avec notamment la victoire d'Angers devant Valence, sans oublier l'excellent match nul réussi par Villeurbanne face à Tremblay en France. De quoi nous offrir une fin de championnat à suspense et on aime ça ! Les Angevins jouent bien depuis plusieurs semaines et si les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous, les collègues de Jordan Bonilauri (10 buts hier soir) ne vont pas lâcher l'affaire aussi facilement. Preuve en appui avec le succès acquis devant Valence (35-32) et qui relance le collectif du duo Denis Tristant / Issam Tej. En banlieue lyonnaise, les Villeurbannais sont eux aussi dans le même état d'esprit et après un nul du côté de Strasbourg, Elio Zammit (8 buts) et le VHA sont proches de faire tomber les Tremblaysiens, mais parviennent à chercher un excellent nul (25-25). Parfois, il faut savoir se contenter du résultat et les hommes de Semir Zuzo ont montré un bel état d'esprit pour chercher ce score de parité.

Le Grand Besançon peut nourrir quelques regrets pour la venue du Cavigal Nice, mais cet autre match nul n'est pas une si mauvaise affaire en soi (28-28). Menant largement sa barque (16-11 puis 22-18), le collectif du Doubs pouvait bien perdre des plumes avec le retour en force des Aiglons et Aillaud ne manque pas le ballon du nul pour conclure la soirée. Parlons des playoffs à venir et Sélestat ne manque pas l'occasion offerte avec une place dans le top 4 et un nouveau succès décroché en Normandie, du côté de Caen (36-30). La série se poursuit pour les Alsaciens et après Nice, le SAHB enchaîne cette fois loin de ses bases. Il aura fallu cependant garder sa concentration pendant l'heure de jeu devant des Vikings qui poussent pour revenir en jeu, mais cette rencontre n'échappe pas aux partenaires d'Hugo Pimenta.

Une longue coure poursuite pour Pontault-Combault qui sauve le nul devant Billère (24-24). Les hommes de Béarn n'étaient pas loin de réussir un joli coup en Seine-et-Marne avant que Pasquet ne trouve la faille dans les toutes dernières secondes. Pontault peut souffler et reprend provisoirement la place de dauphin derrière Ivry et on peut saluer la solide performance des deux portiers de chaque camp : Sven Horvat (16/35) et Théo Gehin (15/38). Enfin, l'US Ivry a pu fêter sa montée en Starligue devant ses supporters en leur offrant la victoire sur Strasbourg (28-21). Les spectateurs de Delaune ont du patienter pendant 25 bonnes minutes (12-12) pour voir leur équipe prendre l'ascendant définitif sur les hommes de Denis Lathoud. L'occasion de voir à l'action le portier David Bernard (14 arrêts) très en jambe tout comme Lucas Petit (5 buts) ou Simon Ooms (5). Une rencontre rondement menée pendant la seconde mi-temps et malgré les efforts strasbourgeois autour des Kouassi (11 arrêts), Vallet (5) et autre Damiani (4).


Un dernier match nul dans cette journée pour la tête d'affiche entre Dijon et Massy (29-29). Ce duel en Bourgogne voit dans un premier temps les Dijonnais faire la course en tête (+5) pendant 40 minutes. Le moment choisi enfin par Massy pour non seulement recoller puis passer devant au moment d'attaquer le final (27-26). Le mano à mano se termine sur un ultime temps mort qui permet à Junior Reault d'éviter la défaite aux visiteurs qui s'en sortent bien en terre bourguignonne.


Il reste encore une dernière rencontre pour boucler cette 19ème journée. Sarrebourg va avoir du pain sur la planche devant son public avec la venue de Cherbourg qui bataille toujours pour la seconde place du classement.


Sébastien pour Handballtransfert