Proligue 2020/2021 | J20 : Sélestat méritait meilleur sort !

Une équipe de Sélestat aux deux visages lors de ses dernières sorties en championnat avec une défaite sans discussion devant Dijon et une courte devant le coleader Nancy. Autant face aux Burguignons, les Alsaciens avaient été débordés de toute part et il y a eu bien ce sursaut d'orgeuil ce vendredi soir. Certes, le résultat n'est pas au bout, voir cruel (-1), mais le visage et la prestation proposé furent d'un tout autre calibre. Dommage que la défaite fut au bout...

Il est certain que les Sélestadiens ne peuvent se satisfaire de ce nouveau revers concédé sur leurs terres face au Grand Nancy (31-32, 17-18). Pourtant quand on y regarde de plus près, le visage des hommes de Christophe Viennet fut le jour et la nuit par rapport à celui lors de la défaite à domicile face à Dijon (22-29). Depuis quelques temps déjà, Sélestat enchaîne les rendez-vous à domicile et un voyage début du mois en Normandie avec une occasion de se remettre de la déconvenue dijonnaise pour la venue du Grand Nancy. L'adversaire proposé joue cette saison les premiers rôles et ne comptait pas se déplacer en Alsace pour rien en ces temps compliqués.

Malgré ses efforts, Sélestat tombe les armes

On attendait donc de savoir si les joueurs du SAHB allaient avoir ce sursaut d'amour propre et la réponse arrivait très vite dès l'entame (+2). L'état d'esprit était bien présent et autour des Nicolas Minne (12/17 au tir ce vendredi), Thomas Capella (6 buts), ce sont les violets qui allument les premières mèches et font preuve d'une belle solidarité défensives pour gommer les quelques imperfections du premier acte. En face, le Grand Nancy n'est pas l'un des aspirants à la montée pour rien et prouve son statut en restant au contact (13-13). La rentrée de l'arrière gauche Grégoire Plat fut l'occasion d'admirer le bras du jeune alsacien qui fait mouche par 3 fois. De quoi laisser le suspense entier au CSI de Sélestat et deux équipes qui se tiennent, malgré un petit plus en faveur des Lorrains (18-17 MT).

Cette rencontre continuait de battre son plein dès le retour des protagonistes de leur vestiaire respectif. Ce sont d'ailleurs les Alsaciens qui vont avoir l'occasion de mettre à profit les ballons pour prendre l'avantage. Le jeune portier Hugo Kriszt n'est pas en reste après avoir pris la succession de son collègue Harbaoui après la pause. Dans ces conditions, le SAHB trouve les ouvertures, s'empare de la tête après avoir remonté un handicap de 2 unités. On continue de se tenir avec la belle réussite de Théo Muller qui ne manque rien (7/7) et la rentrée de Louis Prevost va s'avérer décisive par la suite. Une belle série (4/0) laisse l'espoir d'accrocher la victoire (29-27), mais rapidement la réplique des visiteurs s'enchaîne (3/0) et Nancy repartait de plus belle (31-29). La fin de match fut palpitante et Prevost qui avait retrouvé sa place dans la cage nancéienne va se montrer décisif. Asgeirsson (7 buts) va finir le travail (+2) et malgré la réduction du score, les arrêts de Kriszt et une ultime tentative sélestadienne, c'est bel et bien Nancy qui sort victorieux de ce duel (32-31 SF). Frustant oui, mais il reste que Sélestat a retrouvé de l'envie et montré un tout autre visage pendant 60 minutes contre l'un des ténors du championnat. Les hommes de Viennet auraient mérité un meilleur sort, mais c'est la loi du sport.


L'album photo de cette rencontre par Luca Jordhery

Sébastien RIBSTEIN

Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités