• Sébastien Ribstein

N2 (M) 2019/2020 | Marsannay a l'envie, remporte le derby contre Dijon

Un derby a toujours une saveur particulière et le suspense fut au rendez-vous ! Largement mené à la pause, Marsannay renverse la vapeur en seconde mi-temps et cherche au mental, un beau succès sur le voisin Dijon (31-28).

crédit photo : Sébastien Ribstein / HandDay - HandballTransfert


Au moment de recevoir la réserve de Dijon, Marsannay connaissait l'importance de ce derby et surtout après un début de saison assez compliqué (1 victoire pour 3 défaites). Il était clair qu'après un premier acte sous l'emprise des Dijonnais (19-14), la situation semblait compromise. De plus, la sortie définitive d'Alexandre Roubeas en début de seconde période, n'arrangeait aucunement les affaires des hommes de Mohamed Kiour ! La révolte va pourtant bien avoir lieu et autour d'un Victor Hopf de gala et d'un pari défensif payant opéré par le coach Kiour, Marsannay va relever la tête et sortir victorieux de cette affiche (+3).


Dijon mène la danse, Marsannay serre les dents

crédit photo : Sébastien Ribstein / HandDay - HandballTransfert


Sous les yeux d'Ulrich Chaduteaud (entraîneur de l'équipe fanion de Dijon / Proligue), la jeune réserve dijonnaise s'empare des commandes (5-3) et parvient à contenir les offensives adverses (12-6). Le bras gauche d'Audiffred fait des ravages, Kouyate imprime le rythme et sur son aile Danic trouve la faille (17-10, 21'). Roubeas a beau prendre les intervalles et Robert finir le travail sur plusieurs décalages, Marsannay ne parvient pas à mettre outre mesure la pression sur les épaules de son voisin. Malgré un raté de Kouyate qui manque le but face à Hopf, Dijon conserve un bon matelas au moment de la pause syndicale (19-14 MT).


Prise de risque payante, Hopf ferme la boutique et Dijon craque

crédit photo : Sébastien Ribstein / HandDay - HandballTransfert


Dès la reprise, Marsannay perd définitivement Roubeas sur un rouge direct et fait le dos rond en ce début de seconde période (17-22, 36'). Comment s'en sortir pour les hommes de Kiour ? Premier élément de réponse avec une défense haute et bien agressive qui permet de gêner au plus haut point la circulation de balle dijonnaise. Le second avec un Victor Hopf (en photo ci-dessus), qui monte en régime et enchaîne les arrêts ! Le vent tourne et Dijon perd son handball et ses nerfs. Marsannay revient comme un seul homme (20-22 / 23-24 / 26-25, 52'). Il faut le retour du gaucher Baptiste Audiffred et de Rathery, sans oublier quelques arrêts d'Eisenbarth pour permettre aux hommes de Liot de rester à flot (26-26). Cette fin de match stressante à souhait, n'échappe pas aux équipiers du capitaine Paul Picard, Hopf fini le travail sur sa ligne et deux contres réussis par Chaoui laissent le public exploser de joie (31-27) !


Une victoire obtenue avec les tripes et au mental pour Marsannay qui a su faire preuve d'une solidarité exemplaire. Dijon a hélas craqué dans le dernier quart d'heure et peut nourrir des regrets légitimes...


La feuille du match :


Marsannay - Dijon II 31-28. Mi-temps : 14-19. Arbitres : Jérôme Jacquin et Eric Letzelter. Salle Georges Enselme.


Marsannay - Hopf (14 arrêts dont 1p) et Burnichon au but ; Chaoui 4, Chaudansson, Favre 1, Lacenaire 5, Marmier, Oudin 3, Pannetier 5 dont 3p, Picard 5 dont 1p, Robert 4 et Roumeas 4. Entraîneur : Mohamed Kiour. Exclusions pour 2 min : Picard et Robert. Disqualification : Roumeas.


Dijon II - Eisenbarth (13 arrêts dont 1p) et Cory au but ; Audiffred 6, Blanchet 1, Bonet, Carpentier, Danic 6 dont 2p, Gaudry, Kouyate 4, Minana 4, Rathery 6, Roche, Roux 1 et Tholomier. Entraîneur : Vincent Liot. Exclusions pour 2 min : Audiffred, Kouyate, Rathery, Roche, Roux et Tholomier.

Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités