Mondial féminin 2022 (U18) | Les Bleuettes surclassent la Suède, la Corée championne du monde !

Clap de fin sur ces championnats du monde féminins U18 en Macédoine du Nord avec le succès final de la Corée du Sud qui au terme d'une superbe prestation déjoue les pronostics face au Danemark (31-28). La Corée n'avait plus connue depuis 2006 la joie d'un titre suprême dans une compétition planétaire et c'est chose faite en ce 10 août ! Notre équipe de France se classe à la 5ème place de la compétition en enchaînant une dernière victoire en ce début d'après-midi contre la Suède pour la place 5/6 (31-22). De quoi repartir sur le sol national avec un beau sourire pour nos jeunes tricolores.

crédit photo : IHF


Un dernier coup de rein à fournir dans les rangs français en ce mercredi après-midi et repartir des Balkans avec la 5ème place. Certes, on aurait aimé une médaille pour conclure cette quinzaine, mais nos Bleuettes nous ont offertes de très belles choses pour ce mondial 2022. Au sortir de la victoire sur l'Islande (article précédent), l'équipe de France avait en ligne de mire la Suède. Une belle victoire construite avec sérieux et application pour Nina Perret (7 buts) et ses camarades. La France a su faire le job sans tomber dans la trop grande facilité pour signer un break de 6 longueurs au repos (15-9). Tout en gardant sa concentration, malgré les soubresauts suédois en seconde mi-temps, l'équipe de France ne perd de loin pas ces moyens pour s'assurer le gain de cette rencontre (31-22).


De bons enseignements à tirer de cette compétition pour cette jeune génération tricolore qui a su montrer un visage séduisant, malgré quelques moments de doute. L'apprentissage passe par ces moments là !


Pour revoir le France - Suède :


La Hongrie en bronze, la Corée sur le toit du monde !

crédit photo : IHF


Commençons par la finale pour la médaille de bronze, ou la finale des déçues des demi-finales comme diraient certains. La Hongrie ex tenante du titre et les Pays-Bas se sont donnés rendez-vous pour ne pas finir à la place du con et repartir de Macédoine avec une médaille de bronze dans les valises. Une rencontre en deux temps qui tombe tout d'abord sous la coupe des Hollandaises qui mènent de 4 longueurs à la pause (16-12). Les Magyares montrent un mental hors pair pour non seulement recoller en seconde période et venir coiffer sur le fil les Bataves pour chercher au courage la médaille de bronze (27-26). Grosse désillusion pour les Pays-Bas et fin heureuse pour la Hongrie qui se console avec une médaille au bout de sa campagne mondiale.

crédit photo : IHF


Place à la grande finale et l'apothéose de ces mondiaux féminins avec le Danemark favori au titre et la surprenante et séduisante Corée du Sud. L'enjeu fut à la hauteur de cette finale avec un superbe duel entre ces deux nations pour décrocher l'or suprême. Le Danemark se met doucement en ordre de marche et pense avoir pris l'ascendant en première mi-temps (14-11). Les Asiatiques ne sont pas arrivées jusque la par hasard et le confirment par la future mvp Kim et ce petit monde se quitte temporairement dos à dos (15-15 MT). Dans ce même esprit, les Danoises repassent devant (20-18) puis la Corée réplique (24-22) et parvient à maintenir ce rythme de croisière (27-25). Les gardiennes s'illustrent également avec Ida Kaysen et Gayeong Kim qui met d'ailleurs dans le dur Scaglione l'artilleuse scandinave numéro une. La Corée ne relâche plus l'étreinte (29-25) et s'empare avec maîtrise et classe de la couronne mondiale (31-28). Le renouveau coréen dans les années à venir ? Une chose est claire, il y a du talent et du potentiel dans ce collectif et une génération à surveiller dans les années à venir, sans oublier les Danoises finalistes déçues de ce mondial, tout comme la Hongrie et les Pays-Bas.


Pour revoir la grande finale entre le Danemark et la Corée du Sud :


L'équipe type du mondial (All-star Team)

Pour conclure, les récompenses individuelles avec la désignation de l'équipe type, le sept d'or de la compétition. La Corée du Sud est bien entendu largement représentée (3 joueuses dont la MVP du tournoi).


MVP : Minseo Kim, Corée du Sud

Meilleure gardienne : Ida Marie Barholm Kaysen, Danemark Meilleure ailière gauche : Stella Huselius, Suède Meilleure arrière gauche : Julie Mathiesen Scaglione, Danemark Meilleure demi-centre : Petra Simon, Hongrie Meilleure arrière droite : Hyewon Lee, Corée du Sud Meilleure ailière droite : Seoyeon Cha, Corée du Sud Meilleure pivot : Romée Maarschalkerweerd, Pays-Bas


Meilleure marqueuse : Julie Mathiesen Scaglione, Danemark – 62 buts


Sébastien