Mondial 2021 (M) | Quoi de neuf au pays des Pharaons ?

Le mondial est lancé depuis mercredi et si pour le moment on a renforcé les mesures sanitaires suite à un cas de Covid au sein du Danemark, les rencontres se déroulent "normalement". Que s'est-il passé dans les différents groupe ? La réponse ci-dessous.

crédit photo : Egypt 2021

Groupe A : Du classique

Une première journée en toute logique avec les succès de l'Allemagne et de la Hongrie. Malgré plusieurs absents du côté de la Mannschaft après que certains cadres aient renoncé au voyage suite à la pandémie, les partenaires de Uwe Gensheimer se font plaisir pour leur entrée en matière. Victoire sans bavure devant l'Uruguay avec une large revue d'effectif dans les rangs germaniques (43-14, 16-4). A noter le 9/11 de Timo Kastening ou la solide prestation du duo Bitter / Heinevetter (69 et 52 % d'arrêts). De quoi lancer la machine avant le choc du groupe devant la Hongrie. En parlant des Magyars, succès face au Cap Vert sur le score de 34 à 27 (19-14). Malgré seulement 11 joueurs sur la feuille de match et une hécatombe suite au Covid, le Cap Vert révélation de la dernier CAN n'a pas à rougir de sa prestation, malgré la défaite au bout.


Groupe B : La Pologne au finish, l'Espagne accrochée

Une belle opposition entre la Tunisie et la Pologne et au bout du suspense, les Polonais remportent la mise (30-28, 17-17). Malgré quelques errances défensives, les Tunisiens vont revenir en jeu pour mener (9-5) avant de rester au contact (25-26). Hélas la fin de match échappe aux africains et les Polonais portent l'estocade pour s'imposer de 2 petits longueurs avec un 11/11 au tir signé Arkadiusz Moryto. Sans le barcelonais Petrus (covid), le Brésil emmené par l'ex dunkerquois Haniel Langaro (6/12) va réussir à musuler l'Espagne et les sud américains ont été à deux doigts d'arracher la victoire avant l'ultime égalisation signée Entrerrios (29-29, 13-16). La Roja peut en revanche s'en vouloir après avoir pris les devants en fin de première période (+3) et accentué l'écart au retour des vestiaires (24-18 puis 26-23). Malgré la grosse partie de Perez de Vargas (17 arrêts), l'Espagne cafouille et peut s'estimer heureuse du partage des points.


Groupe C : Le Qatar au rendez-vous, la Croatie surprise par le Japon

Ceux qui aiment les surprise peuvent remercier le Japon qui partage les points avec la Croatie l'une des favorites pour le titre (29-29, 14-17). Surpris par l'entrée tonitruante des Nippons (7-2), les Croates vont courir longtemps au score et fort heureusement que Marino Maric (7/8) et surtout Ivan Cupic autour d'un doublé en fin de match permet d'éviter une défaire qui aurait faite tâche sur le tableau ! Le Qatar se sort parfaitement des griffes de l'Angola dans une rencontre assez indécise dans son ensemble (30-25, 14-13). L'expérimenté Danijel Saric (15 arrêts et 42% d'efficacité) reste toujours une valeur sûre dans ce succès face aux angolais.

crédit photo : Egypt 2021

Groupe D : Danemark et Argentine sans encombre

Un cas de covid diagnostiqué le matin même aurait pu gâcher la journée danoise, mais les camarades de Mikkel Hansen (4/5) ne tombent pas dans le doute et s'imposent de 14 unités face au Bahreïn (34-20, 19-10). Le champion d'Asie et qualifié pour les JO de Tokyo ne soutiendra la comparaison qu'en début de match et trouve des solutions pas ci par la au sein de la solide défense scandinave. Menant de 9 buts à la pause, le champion du monde en titre déroule et procède somme logique à de nombreuses rotations sur cette partie, histoire de solliciter tout son petit monde. L'Argentine qui espère bien se partager la pôle position du groupe en compagnie du Danemark réussi son entrée face à la République Démocratique du Congo, mais ce ne fut pas aussi simple que ça (28-22, 13-14). Face au Congo emmené par bon nombre de joueues évoluant en Starligue et Proligue (Beauregard, Tuzolana, Corneil, Bouity, Jakoby...), Diego Simonet (5/6 au tir) et les Argentins ont du pousser un bon coup de collier en seconde mi-temps et inscrire un 4/0 (25-18) qui va plomber les derniers espoirs d'une vaillante équipe de la RDC.

crédit photo : Egypt 2021

Groupe F : Le derby pour l'Algérie, un Portugal solide

Un derby entre le Maroc et l'Algérie qui tombe finalement en faveur des Algériens qui s'imposent face à leur voisin (article précédent). Dans ce groupe, l'autre choc entre le Portugal et l'Islande n'échappe pas aux Lusitaniens (25-23, 11-10). Malgré l'écart, celui-ci est trompeur après la démonstration des équipiers du tremblaysien Pedro Portela qui dominent les islandais en seconde mi-temps (18-13 puis 24-19). Réduction de l'écart en toute fin de match, mais sans conséquence sur la solide prestation du Portugal qui se positionne dans ce groupe.

Groupe G : L'Egypte assure l'essentiel, la Suède déroule

L'Egypte ne manque pas son entrée dans son mondial en disposant du Chili (35-29, 18-11). Un match marqué par bon nombre de sanctions et un petit relâchement des Pharaons au cours du second acte, mais qui ne change rien au résultat final et le succès du pays organisteur. De son côté et malgré également des absents de marque pour choix personnels ou blessures, la Suède n'a faite qu'une bouchée de la Macédoine (32-20, 16-11). Les Macédoniens appelés pour faire face au forfait de la République Tchèque n'a pas eu son mot à dire et à l'image du nantais Kiril Lazarov (5/10 au tir), la soirée fut compliquée voir pénible face aux Scandinaves dominateurs pendant 60 minutes. Une Suède qui impressionne !

Groupe H : Pas de vainqueur à l'est, la Slovénie affole les compteurs

Un derby entre ex soviétiques qui voit la Russie et la Biélorussie se quitter bons amis et dos à dos (32-32, 15-15). Egalité parfaite au repos et au buzzer final avec un résultat qui semble satisfaire les deux nations. La Slovénie ne gâche pas et non seulement une belle victoire pour le limougeaud Dragan Gajic (10 buts) et ses camarades, mais avec un festival offensif ! Déjà 25 buts inscrits en une mi-temps contre une défense sud coréenne en mode open bar. Au final, les Slovènes se régalent et terminent en roue libre (51-29, 25-13). La Corée du Sud devra trouver les solutions défensives pour ne pas prendre le bouillon lors de ces deux prochaines rencontres...