Mondial 2021 (M) | Le calice jusqu'à la lie !

L'équipe de France tombe pour la première fois dans ce mondial et hélas au plus mauvais moment lors d'une demi-finale totalement maîtrisée par une Suède sérieuse, collective et motivée comme jamais. Il fallait compenser sans Luka Karabatic et Timothey N'Guessan face aux Scandinaves, mais cela n'explique pas totalement les difficultés tricolores au cours de cette rencontre. Des gardiens dans le dur, une défense qui recule et des arrières qui ne trouvent pas la distance sur une défense agressive et un Palicka de feu. L'échec est certes cuisant et on attend la petite finale de dimanche face au perdant du Danemark - Espagne pour voir les Français tenter de repartir d'Egype avec le bonze. Ce qui ne serait vraiment pas un si mauvais résultat en soi !

crédit photo : IHF


Il n'y a pas eu photo sur cette première demi-finale ! La Suède a montré son plus beau visage et ses plus beaux atouts et les jeunes scandinaves sous la direction de Glenn Soldberg ont été meilleurs tout simplement. En face, la France qui devait déplorer les absences de Luka Karabatic et Timothey N'Guessan n'ont pas fait le poids et manqué de clairvoyance dans les moments clés de cette rencontre. Des gardiens dans le dur, un collectif qui le fut tout autant et des erreurs coupables aux plus mauvais moments... Mis bout à bout toutes ses carrences se sont traduites par un match compliqué face à des Suédois qui ont montré un visage conquérant et surtout un solide collectif. Un jeu en lecture, des ailiers performants avec notamment un Hampus Wanne (11/13 au tir) efficace comme jamais, Jim Gottfirdsson en métronome pour trouver les espaces, les décalges et les passes au pivot. On ajoute les parades d'un Andreas Palicka qui a pu compté sur l'excellent travail de ses défenseurs, et avec le talent en plus du portier de Rhein-Neckar Löwen. Rien à jeter et cette jeune équipe de Suède a réussi avec brio sa qualification pour la finale du mondial.

crédit photo : IHF

Dans le dur nos Bleus

Des jours avec et des jours sans et ce fut le second scénario en ce vendredi 29 janvier 2021. Incapables de venir troubler dans le bon tempo la défense scandinave et défensivement dépassé par la vitesse adverse, les Bleus ont peiné et malgré quelques actions réussies par Mem, Kentin Mahé ou Nedim Remili en fin de première et en début de seconde mi-temps, la France s'est retrouvée souvent sans solutions concrètes. Le -3 au repos n'était pas forcément cher payé tant le jeu restait sous la coupe des Suédois (16-13 MT). Oui, il aura manqué pas mal de choses pour sortir la France de ce piège qui se refermait sur elle et les arrêts de gardiens ont fait défaut sur cette demi-finale... La Suède pouvait s'appuyer sur la fougue et la détermination de ses joueurs et derrière lorsque les Bleus trouvaient le chemin du but, un certain Palicka venait fermer la porte. Nicolas Claire lancé dans le bain pour remettre de l'huile dans le moteur, mais après la disqualifcation de Dipanda et une fin de match qui voyait des fautes de main côté tricolore, les carottes étaient cuites. Souvent à 4 voir 5 buts derrière, on va bien réduire l'écart (-3) par Claire et un Hugo Descat irréprochable sur son aile, mais bien insuffisant. Calme et séreine, la Suède s'applique à finir proprement rendre une copie parfaite avec un kung-fu signé Wanne (32-26 SF). N'en rajouter plus, la France n'était pas en mesure de contrarier ces jeunes Vikings et devra mettre de côté sa frustration et sa déception pour dimanche...


La Fiche du match :


France - Suède 26-32

Mi-temps : 13-16. Arbitres : MM. Schulze et Tonnies (Allemagne)


France - Gérard (1 arrêt) et Genty (3 arrêts) au but ; Remili 4/7, Lagarde 0/2, Richardson 0/1, Mem 3/8, Tournat 2/2, Mahé 2/5 dont 2/2 pen, Abalo 2/2, Guigou 1/2, Fabregas 3/4, Descat 5/5, Claire 2/2, Dipanda, Porte 1/3 et Acquevillo 1/1. Entraîneur : Guillaume Gille


Suède - Palicka (11 arrêts) et Aggefors (1 arrêt) au but ; Carlsbogard 4/4, Darj, Jonsson, D.Pettersson 6/6, Wanne 11/13 dont 4/4 pen, F.Pettersson 0/1, Claar 3/4, Pellas, Lagergren 3/3, Gottfridsson 3/4, Edvardsson, Sandell 2/2, Chrintz et Lindskog. Entraîneur : Glenn Soldberg