Mondial 2021 (M) | L'Espgne repart avec le bronze, la France avec des interrogations...

Une campagne mondiale qui se termine par une 4ème place pour l'équipe de France masculine battue ce dimanche par l'Espagne dans la finale 3/4 (29-35). Une dernière défaite pour les Bleus qui ont très mal commencé avant de retrouver des solutions. Hélas, la course poursuite lancée aux trousses des Hispanos sera inutile et un bilan va devoir être fait après le parcours tricolore dans ce mondial égyptien. Analyser calmement les différentes performances pour le staff français avant de repartir en campagne avec le prochain TQO et la perspective des JO de Tokyo. A suivre...

crédit photo : IHF


Cette fois encore la question ne se pose pas tout comme en demi-finale, la France est tombée sur plus forte avec une Espagne assez bien organisé, maitrisant son sujet et qui va conserver son emprunte sur cette petite finale. Les champions d'Europe compensent leur déception de la demi-finale et repartent d'Egypte avec un podium et une médaille de bronze (35-29, 16-13). Certes, les Bleus vont repartir au combat après une entame manquée (0-4), sans que la longue course poursuite des hommes de Guillaume Gille ne puisse inverser la donne et permettre de troubler les Hispanos.

Du mieux, mais l'Espagne garde encore la tête

Lorsque le tableau affichait (2-7), on se disait que la longue agonie allait peut être débuter, mais fort heureusement les Bleus vont enfin amorcer le réveil. Des solutions et des espaces dans la défense ibère, il va y en avoir, mais on se précipite pas moment. L'excellent Rodrigo Corrales (12 arrêts en première mi-temps, 45% de réussite) se charge de mettre à mal les tireurs tricolores et si Vincent Gérard ne trouvait pas lui aussi la parade, l'addition pouvait être bien plus salée. Tournat, Guigou et Abalo parviennent à tromper ce cher Corrales et remettre un peu d'allant dans le jeu tricolore (-2). Les carences défensives sont encore une fois pointés du doigt et au buzzer Alex Dujshebaev (8/14 au tir) trouve le chemin des filets et la Roja conserve la tête (16-13).

crédit photo : IHF

Une lueur d'espoir avant la résignation

Que retenir globalement des 30 minutes suivantes ? Deux période bien distinctes avec un retour de vestiaire qui voit les Bleus revenir (16-17) et Hugo Descat (7/8 au tir) signe une nouvelle copie parfaite sur cette rencontre. La défense reste toujours dans le dur, on recule sur les impacts et un manque d'agressivité positive qui permet aux Ibères de trouver tranquillement la faille (24-18). Il a y pourtant les efforts des Mem, Descat, Porte et autre Tournat (4/5) qui laisse encore l'espoir d'y croire à minima (23-26, 45'). La seconde période distincte est marquée par une Espagne qui domine son sujet avec fougue et détermination, impose à nouveau son jeu et ses idées (32-25). Les frères Dujshebaev se régalent, Corrales retrouve son efficacité, la vista des Hispanos fait la différence et les carottes étaient bien cuites... La France s'incline de 6 longueurs (29-35) et devra digérer ces deux derniers revers, faire le bilan de ce qui a marché et pas, sans oublier de préparer les prochaines échéances qui se rapprochent à grands pas. Le chantier reste important et ça on le savait déjà, mais sans se montrer alarmiste ou critique, les réponses devront être apportés assez rapidement ! Patrice Canayer parlait il y a quelques semaines de prises de risques. Une piste de travail pour le staff français ? A voir...