• Sébastien Ribstein

Mondial 2019 (F) | Les Pays-Bas et l'Espagne se disputeront l'or !

Une finale inédite qui verra les Pays-Bas et l'Espagne se disputer l'or, à l'occasion de la grande finale de ces championnats du monde 2019. Manu Mayonnade et les Bataves ont réussi l'exploit d'éliminer la Russie grande favorite au titre depuis le début de la compétition (33-32). L'année de l'Espagne ? Une chose est claire, les Ibères ont également réussi leur mondial en se hissant dans la grande finale après avoir vaincu le signe indien face à la Norvège l'autre épouventail (28-22).

crédit photo : IHF


On connaît enfin le nom des 2 finalistes de cette édition 2019 des championnats du monde féminins et contre toute attente, les Pays-Bas et l'Espagne vont en découdre pour monter sur le toit du monde. La Russie et la Norvège étaient les grandes favorites pour le titre mondial, mais il faudra surmonter la déception des demi-finales et se remotiver pour chercher un podium.


Les Pays-Bas triomphent de l'ôgre russe


L'aventure continue pour Manu Mayonnade et ses joueuses qui se donnent rendez-vous pour la finale après avoir réussi l'exploit devant la Russie (33-32). Un superbe mano à mano avec d'un côté la perle Anna Vyakhireva (11/15) et de l'autre Lois Abbingh (8/12) / Estavana Polman (9/17). Les Russes si faciles depuis le début de la compétition, ne vont jamais mettre réellement les oranges derrière elle. Malgré un break d'avance (26-24), les Tsarines vont tomber de haut et buter en fin de match sur une Tess Wester décisive. Un dernier but signé Laura Van Der Heijden (5/8) qui crucifie la grande Russie et un tir qui manque le cadre pour laisser les Bataves exploser de joie !


Le résumé en image de cette rencontre, ci-dessous :

La Roja met la Norvège à terre !

crédit photo : IHF


Seconde sensation de la journée avec cette seconde demi-finale entre la Norvège qui tout comme la Russie, candidate légitime au titre et une Espagne dans la peau de l'outsider. D'autant plus que les Espagnoles ont pu remercier le Monténégro d'avoir battu la Suède pour valider ce ticket en demi-finale. La Roja va elle aussi se montrer sous son plus beau visage et dominer les reines scandinaves en seconde période. Un premier acte sous l'emprise espagnole (10-6) et même si les Norvégiennes réagissent juste avant la pause (13-13 MT), Alexandrina Cabral (7/14) et ses compatriotes vont en remettre une bonne couche dès le retour du vestiaire. Silvia Navarro et Darly Zoqbi ferment la boutique et notamment sur penalty avec 3 échecs norvégiens dans cet exercice. L'Espagne s'empare des commandes et ne laisse plus aucun répit à son adversaire (17-14 / 21-17 / 24-18 / 27-19). La finale est au bout du chemin et la joie ibère coïncide avec l'ampleur de l'exploit réussi par les joueuses de Carlos Viver qui se donnent le droit de rêver d'un titre planétaire !


Le résumé en image de cette rencontre, ci-dessous :

La journée débutait par deux matches de classement. La Suède prend le meilleur sur l'Allemagne pour la place 7/8 et s'impose haut la main (35-24). L'ex brestoise Filippa Idehn (14/33, 42% d'arrêts) et les Scandinaves terminent ce mondial sur une bonne note. Un derby des Balkans pour la place 5/6 et le mot de la fin revient au Monténégro vainqueur de la Serbie (28-26). Les deux équipes vont longtemps ce tenir tête avant que Radicevic et Raicevic ne mettent définitivement leur pays à l'abri en fin de partie.


Ces deux pays sont qualifiés pour les prochains TQO, tout comme la Suède, mais l'Allemagne est la grande perdante de la journée et ne verra hélas pas les prochains JO de Tokyo.

Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
#HandballtransfertCréateurD'opportunités
  • Facebook
  • Instagram