• Sébastien Ribstein

Mondial 2019 (F) | Les Pays-Bas au bout du rêve et avec l'or autour du cou !

Une finale indédite et les Pays-Bas arrivent enfin à décrocher ce sacre mondial au pays du soleil levant. Du suspense à tous les étages dans ce match face à l'Espagne qui va donner du fil à retordre aux Bataves, avant que Lois Abbingh sur penalty ne délivre son pays (30-29). Pari réussi pour Manu Mayonnade et ses joueuses !

crédit photo : IHF


La toute fin de match et ce penalty accordé par le duo français va certes faire jaser, mais pour celles et ceux qui doutent encore, ci-dessous, l'extrait du règlement concernant la décision prise pour l'ultime penalty accordé aux Pays-Bas.


RÈGLE DE JEU N° 12 (CF Livret d'Arbitre - FFHB) 12:2 Le renvoi est à exécuter par le gardien de but, sans coup de sifflet de l’arbitre (excepté 15:5b), depuis la surface de but au-delà de la ligne de surface de but. Si l’équipe devant effectuer le renvoi joue sans gardien de but, un gardien de but doit remplacer l’un des joueurs de champ (règle 4:4). Les arbitres décident si un arrêt du temps de jeu est nécessaire (règle 2:8, 2e paragraphe, interprétation n° 2).Le renvoi est considéré comme exécuté lorsque le ballon joué par le gardien de but a franchi la ligne de surface de but. Les joueurs de l’équipe adverse peuvent se trouver immédiatement derrière la ligne de surface de but mais peuvent seulement toucher le ballon après que celui-ci a entièrement franchi la ligne de surface de but (15:4, 15:9, 8:7c)


Pour le reste, cette finale va tenir ses belles promesses entre deux nations qui vont jouer tous les coups à fond pour chercher l'or promis. Au niveau du suspense, ce fut tout aussi beau avec des Ibères en tête après 10 minutes de jeu (9-5). La réaction des Oranges fait mouche et autour des arrêts de Tess Wester élue meilleure à son poste, les Pays-Bas recollent (9-9) et dominent la fin de première période et comme résultat un break de 3 longueurs au repos (16-13).

crédit photo : IHF


Les Pays-Bas dominent, l'Espagne s'accroche et...


La pression reste toujours sur les épaules de la Roja qui doit serrer les dents devant les assauts des Abbingh, Bont et autres Polman (17-22). On voyait mal comment les équipères de Alexandrina Barbosa (7/13) allaient pouvoir trouver la bonne alchimie pour revenir dans cette finale. Une défense bien plus haute et la stricte sur Estevana Polman porte ses fruits, sans oublier les changements apportés par le coach Viver sur la base arrière. L'Espagne revient et les Pays-bas doivent s'employer pour résister au réveil ibère (22-24 puis 27-28). Malgré les exploits de Wester (12 arrêts), Barbosa et Lopez trouvent la faille et surtout égalisent à 29 partout dans la dernière minute ! L'issue de cette finale va donc se décider après un penalty accordé par les soeurs Bonaventura pour un contre espagnol qui gène la relance de Wester. Lois Abbingh ne se manque pas pour transformer cette tentative et explosion de joie au coup de sifflet final avec ce sacre attendu depuis longtemps par les Pays-Bas qui réussissent enfin à monter sur la plus haute marche mondiale (30-29) !


Une belle récompense pour cette génération et pour le duo d'entraîneurs : Mayonnade / Andryushina que l'on connaît très bien du côté de Metz. Félicitations à l'Espagne pour son parcours dans ce mondial et une belle médaille d'argent au bout du chemin.


Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités