LMS | Paris met fin au débat et assure un nouveau titre

C'est officiel, le Paris Saint-Germain sera bien champion de France au terme de cette saison et 8ème titre consécutif pour l'équipe de la capitale. Face à Montpellier le match fut bien plus disputé qu'en coupe de France, mais le résultat final est à nouveau le même (37-33). Un 9ème titre de son histoire pour le club parisien qui va maintenant pouvoir préparer son rendez-vous de ligue des champions face au THW Kiel.

Du suspense, il va bien en avoir du côté de Coubertin ce vendredi soir jusqu'à la mi-temps (18-18). Un départ canon de Montpellier et des Parisiens brouillons qui cafouillent bien plus qu'à l'accoutumé (-5) avant de retrouver un fond de jeu jusqu'à la pause. L'absence de Valentin Porte et la blessure à la main de Yanis Lenne n'ont pas forcément aidés et dès le retour du vestiaire, la suprématie parisienne s'installe. La série débute et cette fois l'issue de cette rencontre ne va plus faire grand doute. Nikola Karabatic et les siens mettent fin à tout espoir héraultais dans ce second acte tout en maîtrise (37-33). Les affaires nationales sont donc parfaitement conclues par Paris qui peut encore chercher le sans faute à 5 journées du terme. Pour l'heure les regards seront tournés vers la double confrontation face aux zébras de Kiel pour une place au prochain Final 4 de la ligue des champions. Rappelons que Montpellier est également concerné avec les Polonais de Kielce au programme des quarts.

Sur les autres terrains

Nancy sait que la tâche sera rude, mais les hommes de Benjamin Braux n'ont pas dit leur dernier mot. La lanterne rouge fait le nécessaire pour dominer Créteil et rendre une belle copie devant ses supporters (36-31). Concernant la place de dauphin et qualification pour la ligue des champions, tout reste ouvert après les victoires de Nantes (39 points) et d'Aix (38 points). Les Nantais assurent leur voyage du côté de Limoges avec un Emil Nielsen (20 arrêts) chaud comme la braise (31-23). Le travail est également fait pour Aix qui vont prendre leur temps avant de soigner la finition et se détacher pour l'emporter (32-28).


Pour conclure la soirée, direction le Var et Saint-Raphaël prend sa revanche sur le Fenix Toulouse au terme d'un beau combat. De l'engagement de part et d'autre pour finalement assister au succès des Varois qui parviennent à mettre les bouchées doubles en toute fin de match (33-30). Pour rappel, Chambéry avait ouvert le bal en décrochant la victoire dans la salle de Cesson (article précédent) et il reste encore 2 rencontres ce samedi pour conclure avec un match capital pour le maintien entre Istres et Saran puis ce dimanche Nîmes reçoit dans son parnasse l'équipe de Dunkerque.


Sébastien