LMS | La belle opération du soir est pour...Nantes !

La fin se rapproche et cette J27 va nous en apprendre un peu plus sur la bataille pour l'Europe et sur la seconde place derrière le leader Paris. Il ne reste que 3 journées avant la fin !

Deux rencontres du haut de tableau vont tenir leurs promesses et nous intéresser au plus haut point. Commençons par la superbe victoire de Cesson-Rennes, qui comme chacune et chacun le sait, est capable de bousculer pas mal de monde sur ses terres. La Glaz Arena va être le théâtre du succès des Bretons face au Pays d'Aix qui joue la place de dauphin du championnat et un billet en ligue des champions. A l'image de leur gardien international Wesley Pardin (12 arrêts), les Aixois vont se montrer les plus entreprenants pour mener la danse (13-11 à la pause, puis 19-14 par la suite). Puis ce fut le trou noir et surtout le réveil des Cessonnais qui non seulement recollent au score (22-22), et dominent la fin de match. Ce cher Miguel Espinha (12 arrêts) s'offre un festival sur les tireurs adverses, Mengon et Tuzolana prennent parfaitement le relais de Florian Delecroix (8 buts) et Cesson arrache une victoire de prestige (28-25).

Devant les caméras de nos camarades de beIN Sports, l'affiche pour l'Europe et la ligue des champions entre Montpellier et Nantes pour un spectacle garanti. De l'enjeu et du suspense pour un succès de haute lutte des Nantais qui prennent la place du dauphin au classement et une réelle option pour la conserver avec à la clé le précieux sésame pour la plus prestigieuse des compétitions européennes. Les Montpelliérains ont joué avec le coeur et avec l'envie, mais sans pouvoir empêcher le H de réussi un joli coup double avec le revers d'Aix qui fait les affaires ligériennes. Ce revers coûte provisoirement la 4ème place au profit de Chambéry et la fin de championnat va se voir déterminante pour accrocher définitivement le wagon de l'Europe.


Au niveau de la rencontre, elle va tenir ses promesses dans une superbe ambiance comme à chaque fois du côté du FDI Stadium ! Composant sans l'international portugais Duarte out pour la fin de saison, Montpellier reste en course pour ne compter qu'un petit but de retard au sortir du premier acte (13-14). La prise de pouvoir des Nantais en seconde mi-temps (+3) avec un Aymeric Minne fidèle à lui même. Le chassé croisé après le sursaut héraultais (24-23). La fin de match disputée comme on aime tombe une nouvelle fois sous la coupe du H (+2). Orphelin de Panic (rouge direct), le MHB recolle bien, mais bute sur Nielsen et ne peut empêcher Rivera de trouver la faille sur penalty et conclure cette belle soirée pour Nantes doublement vainqueur ce soir (29-27).


On prend le chemin de la capitale et de Coubertin pour le 27/27 réussi par le Paris Saint-Germain qui recevait Saran (40-33). Le futur champion de France a fait confiance aux jeunes de son centre de formation pour cette rencontre et Nikola Karabatic a été laissé au repos tout comme certains cadres non utilisé sur l'heure de jeu. Cela n'a pas suffit pour les Saranais qui malgré la défaite se sont offerts le luxe d'inscrire 33 buts face aux Parisiens avec un Matteo Fadhuile auteur d'un joli 10/11. Au final, la logique est bien entendu respectée avec le succès du PSG qui continue le sans faute en championnat.

Le Fenix Toulouse met fin à sa mauvaise série et s'en sort au mieux dans la salle de Créteil (36-35). Largement menés en première mi-temps (19-13) et encore à 3 buts derrière dans les 10 dernières minutes, les Toulousains retrouvent un second souffle. En face, les Cristoliens perdent pied et s'effondrent en toute fin de rencontre ! Frustrant au plus haut point pour les hommes de Barbeito qui avaient pourtant montré un si beau visage la semaine passée à Dunkerque.


En parlant des Dunkerquois, les Nordistes privés de Kornel Nagy (out pour la fin de saison) et de Steve Marie-Joseph marquent une seconde fois le pas devant leur public. Chambéry qui voit l'Europe se rapprocher à grand pas (4ème place au classement) n'a pas fait de fioriture au stade de Flandres et va mener au score pendant 60 minutes. Dunkerque a un mérite, celui de réduire l'écart de -10 à -5 au final, mais rien de plus à déclarer. La team chambé s'impose dans le Nord (30-25) et la série se poursuit.


Dans le Var, Saint-Raphaël passe une soirée en mode tranquille et ne gâche pas la venue de Limoges (38-29). Un festival signé Dragan Gajic (14 buts, 74% de réussite) côté limougeaud, mais qui ne suffit et de loin pas à masquer les carences de son équipe. Un écart conséquent au repos en faveur des Varois (22-11) et une seconde période en gestion parfaite pour une large victoire.


Le Grand Nancy sait que sa survie en Liqui Moly Starligue ne tient plus qu'à un maigre fil, mais le promu se battra jusqu'au bout ! Le message est clair et Chartres va en faire les frais ce vendredi soir. Pourtant, les Chartrains vont tenir le bon bout (17-12) avant la remontada des hommes de Benjamin Braux. Égalisation en début de seconde période (20-20) et sous la houlette du portier Ivezic ou du tandem Vukicevic / Borragan, Nancy s'empare des commandes et va prendre le meilleur sur son hôte (34-31).


La rencontre entre l'USAM Nîmes et Istres ce samedi à 20h va conclure cette 27ème journée.


Sébastien