LMS | Chambéry se rebiffe, Istres ne passe pas loin

On s'attelle à jouer ses matchs en retard dans cette Starligue, malgré encore une petite semaine de pause. Deux matchs au programme ce samedi soir avec le réveil de Chambéry qui remet les pendules à l'heure devant Toulouse, et Saint-Raphaël se contente du partage des points face à Istres tout proche d'un exploit.

crédit photo : Jean-Pierre Riboli


Chambéry chasse ses démons et retrouve le sourire

Chambéry éliminé cette semaine de la coupe de France (article précédent) est cette saison capable de tout devant son fidèle public. Ce sont des Savoyards au visage conquérant et volontaire qui arrivent à leurs fins contre un concurrent direct à l'Europe. Certes, le Fenix Toulouse échoue à 2 petites longueurs de leur hôte du soir, mais on peut regretter les temps faibles coupables notamment en première période (11-17 MT). Il est vrai que les Chambériens se sont montrés plus adroits dans leurs duels et à la finition. Les gardiens vont pourtant briller de mille feux avec le même nombre d'arrêts (14) comptabilisés pour le suisse Nikola Porter et le belge Jef Lettens. Blessés dans leur amour propre, les Toulousains vont bel et bien tenter de soigner leurs maux pour finalement réduire l'addition. Des efforts hélas insuffisants pour ôter une précieuse victoire chambérienne et la course à l'Europe est bien relancée ce samedi soir en Savoie !

crédit photo : Jean-Pierre Riboli


De l'envie, des temps forts, mais pas de vainqueur

Dans le Var, on attendait un autre dénouement notamment dans les rangs de Saint-Raphaël qui peut toutefois s'estimer heureux d'avoir eu un Raphaël Caucheteux fidèle à lui même pour inscrire les 2 derniers buts de cette rencontre (31-31). Une première demi-heure assez équilibrée (16-16 MT) avant que Istres ne soit dans le dur et obligé de courir au score (22-27). Un dernier quart en gestion de la part du SRVHB ? Que nenni ! La tendance s'inverse et le bloc défensif istréen fait le job avec Tabarand qui s'interpose derrière et le jeu au pivot fonctionne à merveille par le tandem Dentz / Parisini (31-29). Au tour du portier Popescu de s'illustrer et Caucheteux sauve les meubles, même si le résultat final n'était clairement pas celui escompté par les Varois. Il faut s'en contenter et le visiteur provençal peut de son côté regretter ces dernières minutes.


Sébastien pour Handballtransfert