LMS 2021/2022 | En haut, on assure la continuité !

Suite et fin de la 15ème journée avec les équipes de tête qui confirment leur rang, même si pour certains ce fut un brin plus compliqué. Paris en bon leader domine Dunkerque, tout comme le dauphin Nantes en voyage dans le Var. Derrière Aix qui reste sur le podium du championnat assure l'essentiel également loin de ses bases. On peut également noter le succès de Montpellier privé de quelques cadres devant Saran, ainsi que les succès de Chambéry à Créteil et Toulouse qui recevait Istres.

De retour aux affaires nationales, le Paris Saint-Germain retrouvait son public pour la venue de Dunkerque. Le champion de France ne se prive pas de repartir sur de bonnes bases en dominant l'USDK (38-30). Nikola Karabatic et ses partenaires comptent toujours 5 points d'avance sur le dauphin nantais et avec encore un match de retard face à Limoges.


En parlant de Nantes, le H emmené par Emil Nielsen (photo de tête) une fois de plus très solide dans sa cage revient de Saint-Raphaël avec un succès probant dans ses valises (36-27). Des points importants pour cette seconde place, d'autant que le Pays d'Aix (3ème) ne compte que 2 petits points de retard et s'est également imposé ce week-end du côté de Chartres (32-31). La victoire des hommes de Thierry Anti fut bien plus longue à se dessiner chez des Chartrains très accrocheurs et qui s'inclinent dans les toutes dernières secondes, malgré une ultime occasion d'arracher le nul.


Chambéry qui reste toujours proche du podium revient de Créteil avec le sourire et pourtant les équipiers de Benjamin Richert se sont employés pour se sortir des griffes cristoliennes (31-29). Les gardiens assurent le show dont Dylan Soyez vraiment dans une forme royale. Cela ne suffit hélas pas pour voir l'USCHB rafler la mise sur ses terres !

En parlant des gardiens, le jeune Charles Bolzinger a su tirer son épingle du jeu et permettre à Montpellier de prendre le meilleur sur Saran (26-22). Certes, des absents dans les rangs du MHB (Yanis Lenne, Simonet...), mais sans faire injure aux hommes de Canayer, la grande partie du gardien héraultais va faire pencher la balance face à un promu sans complexe.


Pour terminer, le Fenix Toulouse reste sur le bon tempo en assurant la venue d'une équipe d'Istres qui bataille également pour son maintien dans l'élite (25-20). Une première mi-temps indécise (12-12) avant de voir les Toulousains en roue libre (24-17) et gérer tranquillement la victoire.


Petit rappel, en match avancé, Limoges l'emportait à Nancy, tandis que Cesson et Nîmes se sont neutralisés (article précédent).

Sébastien pour Handballtransfert