Liqui Moly Starligue 2021/2022 | J12 : Créteil retrouve la lumière !

En quête de points et en manque de victoires depuis 6 matchs, Créteil accueillait un concurrent direct au maintien, Limoges. Malgré de bonnes performances et notamment celle contre Nîmes, où les Cristoliens n'étaient "repartis" qu'avec un seul point. L'objectif du soir pour ce nouveau rendez-vous à domicile : la victoire !

Un début de partie plutôt équilibré entre les deux adversaires du soir qui restent au coude à coude et ne veulent pas laisser l’adversaire prendre les devants. Il faudra attendre la 10ème minute pour que les hôtes prennent 2 longueurs d'avance, en profitant des pertes de balles de l’équipe de Limoges. Les ciels et blancs ne vont pas garder longtemps ce petit matelas, Dragan Gajic et les siens sonnent la révolte et relance l'intérêt de cette partie (7-7). Les Limougeauds se remettent à perdre plusieurs ballons et rien de mieux pour remettre Boiba Sissoko et ses camarades dans le coup avec le duo Aman / Deen qui trouve les solutions. Un nouveau coup d'accélérateur (+2) et les béliers conservent cette avance jusqu'au moment de rejoindre leur vestiaire (19-17 MT).

La délivrance est au bout du chemin

De retour de la pause, ce sont les hommes de Rastko Stefanovic qui se montrent plus conquérants et plus entreprenants avec notamment l'apport du jeune Ewan Kervadec un ancien de la maison cristolienne. D'ailleurs, celui-ci fait beaucoup de mal à son club formateur et Limoges reprend la tête (23-22, 37ème). Dans le bon tempo, les visiteurs vont se procurer les occasions de creuser avec ce +3 en leur faveur au moment d'attaquer le dernier quart d'heure de cette partie.

Créteil se retrouvait donc dos au mur et devait retrouver ses esprits pour espérer inverser la tendance qui se dessinait. Message reçu pour les hommes de Fernando Barbeito avec Kyllian Rigault (en action ci-dessus) qui a su montrer le chemin. De quo enflammer le palais des sports Robert Oubron ! Avec sa folie et sa jeunesse, Rigault a permis aux siens non seulement de revenir en jeu et de mener de 3 buts à seulement 6 minutes du terme. Ce money-time n'échappe pas cette fois aux cristoliens qui ne reproduisent plus les mêmes errements que face à Nîmes. De l'autre côté, Limoges essaye tant bien que mal de pousser, pour au moins chercher le nul, mais leurs efforts s'avèrent vains et doivent s'incliner d'une petite longueur dans le Val-de-Marne (32-31). Une soirée qui se termine bien pour Créteil qui retrouve le sourire et le bon goût du succès !

A Créteil, Laila El Guif