Lidl Starligue 2020/2021 | Karabatic et Paris restent les patrons devant Toulouse

Des absents de chaque côté, enfin pour le PSG ce fut avant le coup d'envoi (Genty, Luka Karabatic, Kounkoud ou Sole) et pour Toulouse pendant la rencontre (Lettens, Steins et Jakobsen). Paris remporte son 4ème succès (+6) devant une équipe de Toulouse qui n'a pas ménagé ses efforts, sans pouvoir contrarier les plans des joueurs de la capitale.

Porté un impressionnant Nikola Karabatic, le PSG s'impose devant son public face au Fenix Toulouse après avoir fait le trou en début de la seconde mi-temps. De quoi rester sur la bonne dynamique, malgré un secteur défensif qui a souffert avec 35 buts encaissés.


La machine parisienne est-elle enfin lancée, du moins en championnat ? Un premier rendez-vous face à Aix compliqué malgré la victoire (34-31) et depuis le PSG enchaîne avec des victoires sur Cesson-Rennes (39-21), Saint-Raphäel (37-23) et ce vendredi devant Toulouse (41-35). Une rencontre placée vers l'offensive et sans complexe le Fenix va tenir le choc et rester au contact pendant un bon moment (7-7 / 12-11 / 17-17) avec Edouard Kempf (9 buts, 82% de réussite) l'ancien de la maison très présent face à ses ex coéquipiers. Juste avant la pause, un doublé signé Mikkel Hansen (7 dont 3p) et un but de Prandi viennent à point pour le +3 en faveur du champion de France qui se relance en se dirigeant vers le vestiaire (21-18 MT).

Nouveau client pour l'infirmerie toulousaine, Paris décolle

Le début du second acte commence par un nouveau coup dur pour les joueurs de la ville rose avec la sortie sur blessure du gardien Jef Lettens. Un ballon passé par l'œil du portier belge sur un tir de Kamil Syprzak. On ne le reverra plus du match et après Steins et Jakobsen, cela fait beaucoup ! Trop même et Paris ne se prive pas pour creuser le trou et s'assurer un écart avec un Nikola Karabatic (9/10 au tir) au four et au moulin. A l'intérieur, Syprzak (9/9) fait mal et termine avec un 100% au tir et les artilleurs Toulousains se montrent par moment naïfs devant Vincent Gérard (13 arrêts).


De la nervosité en ce dernier quart d'heure avec un arbitrage assez surprenant sur certaines décisions et un geste complètement stupide et gratuit de Dylan Nahi sur Abdi. Bref, le match restait dans le sens des hommes de Raul Gonzalez qui en a profité pour donner sa chance à la jeunesse parisienne avec Louis Despréaux, le gardien Loïck Spady, sans oublier Adama Keita sur l'aile gauche. Kempf, Leventoux, Abdi (8 buts) et Soudry trouvent les espaces, Toulouse ne baisse les bras alors que la messe était dite depuis un petit moment. Le PSG signe sans surprise le 4/4 et prend seul la tête en attendant les autres rencontres de la journée.


Retrouvez ci-dessous, le mini-résumé de cette rencontre by beIN Sports :


Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités