• Sébastien Ribstein

Lidl Starligue 2019/2020 | J17 : Le gros coup de Chartres, ça se bagarre en bas

Quoi de neuf au sortir de cette nouvelle journée ? En bas de classement, Créteil et Tremblay ne se manquent pas chez eux, Montpellier et Aix en font de même sur leurs terres pour rester dans le haut du pavé. La grosse côte du soir est venue de la ville rose ou Chartres repart de Toulouse avec les points et enfin Nîmes se sort bien de son opposition face à Dunkerque. Il ne reste plus que le choc XXL tant attendu entre Nantes et Paris ce jeudi soir.

Créteil et Tremblay veulent y croire !

Dans cette fameuse bataille au maintien, la lanterne rouge Créteil n'a pas abdiqué et le prouve en cherchant un précieux succès devant Istres (27-26). Un petit but d'avance à la pause (12-11) et un joli matelas en seconde période pour les Cristoliens (23-18), qui font cependant joue avec les nerfs de leurs supporters. Malgré la disqualification rapide en début de rencontre pour Andrea Parisini, les Provençaux recollent en fin de match et ne sont pas loin de réussir l'opération retour. Valentin Aman (6 buts) et ses camarades ne flanchent pas cette fois et assurent une victoire indispensable !


On reste en région parisienne et Tremblay remporte lui aussi des points importants face à Chambéry qui ne confirme pas son dernier résultat contre Montpellier. Une première réussie pour le nouvel entraîneur tremblaysien Stéphane Imbratta qui sait que la route est encore longue, mais a pu voir une équipe combative et solidaire. Les Savoyards ont mené au score et longtemps conservé un rythme de croisière de 2 longueurs. Les occasions de repartir avec un petit quelque chose ont été dans les mains des hommes d'Erick Mathé qui butent sur un Patrice Annonay (15 arrêts, 38% de réussite) de feu et décisif. Le TFHB s'impose de 2 buts (29-27) et devra absolument reproduire ce genre de prestation pour prétendre rester parmi l'élite.

Montpellier et Aix retrouvent un joli sourire

De retour dans son Aréna, le Pays d'Aix retrouve la bonne dynamique et domine son sujet contre l'US Ivry (32-25). Essentiel pour ne pas se faire décrocher du haut de tableau ! Les Aixois rendent une belle copie et malgré un match de coupe EHF dans les jambes, s'emparent des commandes et frappent fort à la pause (17-7 MT). Un duo de gardiens inspiré et efficace (Pardin / Hansen) et offensivement on monte rapidement les ballons avec la mobylette Loesch (5 buts) pour imposer son rythme côté PAUC. Lorsque l'on sentira un petit coup de moins bien, Jérôme Fernandez trouve les bons mots pour remettre ses hommes sur le bon chemin et Aix signe une victoire convaincante devant des Ivryens qui n'ont pas lâché, mais sans conséquence sur l'issue finale.


A quelques kilomètres de là, Montpellier retrouvait l'Aréna de Perols pour recevoir Saint-Raphaël dans une affiche avec pas mal d'enjeux de chaque côté. Battu par Veszprem en Ligue des Champions, le MHB avait à coeur de mettre fin à sa série négative en championnat et y parvient, mais au prix de gros efforts (35-34 SF). Saint-Raphaël sans complexe regarde les yeux dans les yeux son adversaire du soir et grâce notamment à Alexandre Demaille (8 arrêts). Un match des plus offensif avec beaucoup de buts inscrits, mais avec aussi des arrêts de gardiens ! Un retard de 3 buts qui va fort heureusement être comblé par les Montpelliérains qui accélèrent à leur tour (21-18 MT). La course poursuite s'amorce pour les Varois qui hélas perdent Di Panda (disqualification) leur seul arrière gaucher. Hugo Descat (12/14, 86% d'efficacité) et Diego Simonet (8/8 au tir) assurent le spectacle, mais Montpellier devait garder sa concentration. Le SRVHB s'emploie pour refaire son retard (27-32) et par ses ailiers Caucheteux (8/9) et Jildenback (7/8), se remet à y croire. Fin de match très tendue et sous tension avec des décisions arbitrales contestées des deux côtés et Saint-Raphaël vient mourir à un petit but d'une formation Héraultaise soulagée de sa victoire au forceps ! Comme le soulignait le capitaine Valentin Porte, ce succès redonne le sourire aux Montpelliérains, mais la guérison passe encore par quelques autres victoires.

Chartres en trouble-fête à Toulouse, Nîmes remporte le combat

On savait que Chartes était sur une belle spirale, mais au point de dominer son sujet à Toulouse ! Les hommes de Toni Gerona réussissent une prestation XXL pour revenir de la ville rose avec cette belle victoire (33-29). Une mauvaise opération pour les Toulousains avec dans le même temps la victoire de Montpellier et jamais les équipiers d'Ayoub Abdi (8 buts) ne trouvent les solutions pour se sortir de l'emprise chartraine. En face, Vanja Ilic (7/9 au tir) et Sergey Kudinov (7/11) s'en donne à cœur joie et derrière Kim Sonne-Hansen (39% d'arrêts) se montre intraitable. Le maintien reste en bonne voie pour Chartres qui se fait son petit bonhomme de chemin.


Opération réussie pour l'USAM Nîmes qui conserve provisoirement la place de dauphin derrière Paris après avoir parfaitement négocié la venue de Dunkerque (30-28 SF). Les Gardois se méfiaient de la bête blessée nordistes qui lui rendait visite après sa grosse déconvenue de la semaine passée devant Nantes. Cela se confirme au Parnasse avec un break de 3 buts en faveur de la Green Team et la réaction dunkerquoise dans la foulée. Résultat, les deux équipes se neutralisent au moment de se reposer un petit quart d'heure (15-15 MT). Un scénario quasi-identique dans la seconde partie avec l'apport de Jean-Jacques Acquevillo (7 buts, 78%) et O'Brian Nyateu (6 buts) pour un +4 en faveur des Gardois (25-21). L'USDK va montrer du caractère avec un Haniel Langaro (9 buts) en jambe et le gaucher Tom Pelayo (6) ramènent leur équipe en jeu (27-29, 54'). Retour de Rémi Desbonnet (en photo) dans la cage et le portier nîmois fait la différence pour laisser son équipe reste maître à domicile.


Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités