Lidl Starligue 2019/2020 | J16 : Montpellier en galère, les leaders affolent les compteurs

En tête de gondole, Paris tout comme Nantes, ainsi que Toulouse s'offrent une soirée de gala, sans oublier Nîmes grand vainqueur du duel entre européens face au Pays d'Aix. Des points très importants pour Chartres et Ivry, tandis que Chambéry se remet enfin d'aplomb en remportant le choc du jeudi face à Montpellier.

Paris, Toulouse et Nantes s’appliquent

Commençons par les scores fleuves du soir ! Le derby francilien a tourné sans surprise sous la coupe de Paris qui s’impose haut la main devant Créteil (39-26). L’occasion de conforter un peu plus le leadership pour le PSG et de faire tourner l’effectif avant l’échéance de la Ligue des Champions du week-end. Une attaque en grande réussite avec notamment Sander Sagosen (11/12, 92% au tir) ou Kamil Syprzak (6/6) et une défense tout aussi solide avec Rodrigo Corrales qui finit parfaitement le travail (15 arrêts et 38% d’efficacité). Les Cristoliens ont soutenu la comparaison en début de rencontre (5-5) avant de plier sous la pression du champion de France.


On se rend vers la ville rose et le Fenix Toulouse retrouve son mordant et son efficacité face à Tremblay en France (36-27). Une volonté de monter les ballons et imposer du volume en défense pour les hommes de Philippe Gardent qui dominent globalement leur sujet. Jef Lettens (12 arrêts) rassure ses équipiers et malgré plusieurs belles actions initiés par les Tremblaysiens avec Felipe Borges (6/6) ou Yosdany Rios (7/11, 64%), le Fenix garde la maîtrise des débats. L’avance est accentuée au retour du vestiaire et à l’image de Téo Jarry (7/9, 78%) et son compère Nori Benhalima (6/8, 75%), la jeunesse toulousaine prend le pouvoir et Tremblay rend définitivement les armes.


La surprise est venue du nord avec la défaite de Dunkerque face à Nantes. Enfin, c’est surtout au niveau de la physionomie de cette rencontre, que vient cet effet de surprise. En effet, 3 petits buts inscrits en une mi-temps côté USDK et des Nantais qui prennent la main pour ne plus jamais relâcher l’étreinte (34-15 SF et 16-3 MT). Du rarement vue en Starligue et le héros pour le H et bourreau des Nordistes se nomme Emil Nielsen ! Le portier Danois s’est offert 10 arrêts en première période et 8 en seconde pour un pourcentage qui en dit long sur la performance (voir ci-dessous). Ajouter les pertes de balle et une équipe de Nantes sérieuse et appliquée pour chercher cette victoire et rester bien en place au second rang du classement. Soupe à la grimace dans les rangs dunkerquois et réaction attendue et quasi obligatoire avec la manière surtout pour la prochaine journée !

Dans le registre victoire à l’extérieur, Chartres confirme ses récentes sorties et preuve à l’appui avec ce succès en Provence (30-24 SF). Les Chartrains se montrent solides et Istres pourtant vainqueur à Montpellier, ne peut contester la mainmise des hommes de Toni Gerona. Indécis dans un premier temps, cette partie tombe progressivement en faveur des visiteurs et le tandem Morten Vium / Youssef Ben Ali (8 et 7 buts) se charge de porter leur équipe vers la voie royale. Chartres prend ses distances de la zone rouge et reste sur une belle dynamique.

Au beau fixe pour Nîmes, Ivry avec le sourire

Le suspense fut de mise pendant 60 minutes dans le Val-de-Marne et Ivry arrive à ses fins en domptant sur le fil Saint-Raphaël (31-30). Après Montpellier, au tour des Varois de s’incliner du côté de Delaune et avec le festival signé Benjamin Bataille (13 buts, 72%), l’USI répond parfaitement au défi physique proposé par son adversaire du soir. Un duel de buteurs avec Raphaël Caucheteux (11 buts, 79%) qui pimente parfaitement cette rencontre. Malgré une entame catastrophique (2-9), le SRVHB va se reprendre et recoller avant la pause (13-15), puis égaliser (20-20). Les arrêts de Mate Sunjic (12) sont salvateurs et la fin de match donnait quelques sueurs froides aux hommes de Quintallet, mais le dernier tir varois trouve le poteau et explosion de joie dans les rangs ivryens.


Autre match à enjeu entre européens et le mot de la fin revient à l’USAM Nîmes qui ne tremble pas dans son Parnasse à l’occasion de la réception du Pays d’Aix (30-28). Il y en a pour tous les goûts avec ce qu’il faut pour favoriser le spectacle. Un Wesley Pardin qui retarde l’échéance et le PAUC va se procurer les munitions pour revenir dans cette partie à plusieurs reprises. L’expérience de Vid Kavticnik (7 buts) et le culot de Gabriel Loesch (7) sont précieuses devant la furia nîmoise et un Nyateu qui ne manque pas grand chose. L’USAM garde son rythme de croisière et terminer son premier acte avec un capital de 3 longueurs (19-16 MT). La partie s’emballe en seconde période et Mohammad Sanad (9 buts, 82%) puis les missiles de Prandi permettent de sonner la charge (+4), mais réaction aixoise pour le suspense (-1). La fin de match n’échappe cependant pas aux Gardois qui résistent aux ultimes tentatives adverses pour rester tranquillement sur le podium.

Chambéry s'adjuge le Clasico

Comme conclusion de cette journée, le Clasico entre en Savoie entre Chambéry et Montpellier. Deux équipes qui restent à l’heure actuelle (en championnat) dans le dur et si les Montpelliérains oublient leurs soucis en Ligue des Champions, les Chambériens se cherchent encore. Cela en disait long sur l’importance de ce rendez-vous au sein du Phare.


Au final, les sentiments sont partagés et surtout dans les rangs du MHB qui échouent une nouvelle fois (24-27 SF) et se pose des questions après ce nouvel échec. Ce n’est pas faute d’avoir combattu et d’avoir tout donné avec notamment un Marin Sego (14 arrêts, 37%) en réussite. Seulement en face, Yann Genty (13 arrêts, 39%) lui rendait la pareille et la fougue chambérienne va avoir raison des Héraultais. Si le premier acte manquait de propreté par moment sur les actions de part et d’autres, l’engagement fut lui au rendez-vous. Le mot de la fin va tourner en faveur des Savoyards avec l’apport très précieux de Queido Traoré qui réalise le match plein avec un 9/11 (82%) au tir. Chambéry pousse et Montpellier s’effondre dans une fin de partie en faveur des jaunes et noirs. Un résultat qui remet du baume au coeur des hommes d’Erick Mathé qui réalisent une bien belle performance devant leur public.


Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités