• Sébastien Ribstein

LdCM 2019/2020 | Barcelone roi de Coubertin !

L'affiche entre Paris et Barcelone a pleinement tenue ses promesses à tous les niveaux. Malgré un gros match et une belle volonté de prendre sa revanche, le champion de France s'incline à nouveau face aux Catalans tout comme au match aller (32-35). De nombreux buts à nouveau inscrits de part et d'autre avec la fin de l'invincibilité à domicile du PSG qui n'avait plus connu la défaite sur ses terres depuis 56 matches. Cette ligue des champions va fermer provisoirement ses portes et les Parisiens se rendront en Slovénie du côté de Celje en février prochain.

crédit photo : EHF


La série prend donc fin à Coubertin et le coupable n'est autre que le Barça qui aux dires de plusieurs observateurs peut aller au bout cette saison ! Gagner à Paris n'est pas chose aisée comme chacun le sait et pourtant Dika Mem et ses camarades l'ont fait (+3). Barcelone met fin à cette longue invincibilité des hommes de la capitale, mais ce fut en fin de match et grâce à une meilleure gestion du fameux money time que les Catalans vont construire leur sujet. Paris n'a jamais courbé l'échine avec un show Corrales en première période, un Sagosen en verve à la mène et capable de tout faire, Sigurdsson impeccable sur son aile et toujours Nikola Karabatic qui donnait de sa personne.


Paris met du coeur et reste en tête


Cela se traduit par un premier break de 2 buts (3-1), puis la gestion de cet écart (9-7) en s'appuyant sur les parades de Rodrigo Corrales. Un capital de 3 buts d'avance (11-8) pour les hommes de Gonzalez qui va obliger le coach Pascual a changer son fusil d'épaule et le duo Palmarsson / Cindric ramène le Barça (12-12). Ce joli mano à mano reste d'actualité et au moment de pouvoir goûter un repos mérite, Paris conserve une longueur d'avance (17-16 MT).

crédit photo : EHF


Une double infériorité numérique qui fait mal


Evoluant toujours sans Nedim Remili et Henrik Toft, le PSG manque son retour du vestiaire et laisse son adversaire passer devant (20-17). Dika Mem et Timothey N'Guessan sont les initiateurs du temps fort catalan et les ajustements défensifs de Pascal font leur effet. Sagosen positionné à droite, Hansen au centre et Karabatic à gauche avec un base arrière qui remet de l'activité et permet de recoller (24-24). Vincent Gérard entré dans la cage parisienne monte en puissance, tout comme son vis à vis Gonzalo Perez de Vargas qui est cette fois à son avantage. Un nouveau retard concédé par les Parisiens (-2) avant de revenir comme un seul homme dans un final de feu (32-32). Ce satané money time va s'avérer fatal après une double exclusion temporaire avec comme conséquence de permettre à Barcelone d'enfoncer définitivement le clou par Palmarsson et Perez de Vargas. Un sentiment de gâchis surtout que la sanction à l'encontre de Luka Karabatic arrivait suite à un mauvais changement... Barcelone s'impose dans la capitale et Paris peut être déçu de cette fin de match, mais aura tout donné !


La feuille du match :


Paris Saint-Germain - FC Barcelone 32-35

Mi-temps : 17-16

Arbitres : Matija Gubica et Boris Milosevic (Croatie) ; Stade Pierre de Coubertin - 33-46 spectateurs.


Paris - Gérard (6 arrêts dont 1p) et Corrales (16 arrêts dont 3p) au but ; Hansen 8, Sagosen 8, N.Karabatic 5, Sigurdsson 4, Nahi 2, Syprzak 2, L.Karabatic 1, Kounkoud 1, Morros 1, Abalo, Ekdahl du Rietz, Keita et Ntani. Entraîneur : Raul Gonzalez.


Barcelone - Perez de Vargas (10 arrêts) et Möller au but ; Cindric 6, Palmarsson 6, Mem 5, Arino 4, Fabregas 3, Dolenec 2, N'Guessan 2, Tomas 2, Entrerrios 1, Petrus 1, Sorhaindo 1, Perez de Vargas 1, Andersson et Pascual Garcia. Entraîneur : Xavi Pascual.


Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités