LdC (M) | Cologne boude les clubs français, Paris échoue aux portes du Final 4

Gros coup dur pour Paris et le handball tricolore qui sera le grand absent des demi-finales de cette ligue des champions 2021/2022 ! Kiel qui rit et Paris qui pleure après ce quart de finale retour dans le nord de l'Allemagne qui voit le champion de France s'incline d'un tout petit but qui le prive du Final 4 de Cologne (32-33). Malgré ses efforts et une excellente première mi-temps, l'équipe de la capitale repart de Kiel battu et abattu.

Il faut un vainqueur et un vaincu.... Hélas, au terme d'une rencontre indécise et riche en émotions, les Parisiens échouent dans leur ultime tentative de réussir le nul sur le terrain des Zébras du THW. On peut se dire que Nikola Karabatic et les joueurs du PSG peuvent avoir des regrets en repensant au match aller qui s'était terminé par un score de parité dans la capitale (30-30). Si on rajoute les 30 premières minutes de ce quart de finale retour qui voit Paris mener de 2 buts à la pause (19-17), les regrets sont encore plus immenses au coup de sifflet final.


Une défense qui souffre face aux artilleurs parisiens (Prandi / Remili), un Niklas Landin peu en réussite et la sortie sur blessure de Pekeler. Ces éléments mis bout à bout laissaient vraiment une ouverture et un espoir de voir Paris continuer sur la lancée au retour de son vestiaire. Alors oui, Vincent Gérard va multiplier les exploits dans son but, Nikola Karabatic ne manque rien (5/5), Luc Steins monte les ballons pendant 60 minutes ou Nedim Remili qui fait admirer sa patte gauche avec 8 buts au compteur. Cependant, il faut également parler du retour en force de Kiel devant ses supporters, le réveil de Landin (photo de tête) ou encore les ratés de Syprzak et Kounkoud lors des moments clés. Sans tirer à bout portant sur les joueurs, Paris va se saboter et à ce petit jeu et dans une ambiance tendue à souhait, le mot de la fin va revenir aux kielers. Les équipiers de Domagoj Duvnjak vont manquer le ballon du match, mais derrière dans les quelques secondes avant le gong, les Parisiens vont eux aussi se procurer le ballon de l'égalisation. Un tir de Steins qui trouve sur sa route ce cher Landin et explosion de joie dans la Wunderino Arena pour le THW et ses fans qui seront bien présents à Cologne pour tenter de décrocher une 4ème ligue des champions de son histoire. La pilule est dure à avaler dans les rangs de Paris qui voit ses rêves européens s'envoler...

Sébastien