LdC (M) 2021/2022 | Paris et Barcelone se neutralisent, Kielce et Veszprem tombent

Maîtrisant leur sujet en première période, puis serrant les dents avec longtemps un handicap de 3 unités, Paris sauve finalement le nul face à Barcelone (28-28) et un résultat qui finalement n'est pas si mauvais en soi. Au vue des résultats de ce groupe et notamment des adversaires directs, le champion de France peut encore accrocher le bon wagon dans cette ligue des champions masculine. Les deux premières places sont encore à la portée de Nedim Remili (en photo ci-dessous) et des Parisiens qui retrouveront cette LdC en février prochain.

Certains parlent de complexe face au Barça, mais ce score de parité n'est pas une si mauvaise affaire en soi (28-28, 17-15 MT). Des hauts notamment en première mi-temps et des bas en seconde pour l'équipe de la capitale. Euphorique en début de partie et toujours en tête (+2) au terme du premier acte, Paris ne va pas se montrer aussi percutant par la suite. La faute au grand retour de Perez de Vargas (10 arrêts sur 30 tentatives) qui se dresse sur la route des artilleurs. De plus, on manque de belles occasions et les changements opérés côté PSG n'ont pas forcément les résultats escomptés. Barcelone avait tout pour chercher une victoire dans la capitale avant que Yann Genty ne fasse la différence et que Mathieu Grebille n'inscrire le 28' et dernier but qui clôt les débats.

Au classement, Paris compte 12 points tout comme Veszprem et... Barcelone. Ludovic Fabregas (en photo ci-dessus) et les Catalans occupent la 4ème place, mais tout reste faisable.


Le résumé en image de ce match ci-dessous :


Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Les résultats du groupe permettent au PSG de rester en course pour chercher définitivement les deux premières places. Les défaites de Kielce et de Veszprem laissent donc l'équipe de la capitale à la seconde place avec 12 points. Juste 2 petits points de retard sur le leader Kielce et rendez-vous est pris en février pour le grand final !


Dans le dur depuis quelques semaines après avoir pourtant obtenu un bon nul face au FC Barcelone, le FC Porto n'était pas forcément dans les meilleures conditions au moment de recevoir les Polonais de Kielce toujours en tête du groupe. La révolte va pourtant sonner pour les Portugais qui vont d'abord buter sur le portier Andreas Wolff avant de trouver enfin la parade (14-14 MT). Porto sort vainqueur de ce duel (29-27) et fait les affaires parisiennes.

Flensburg-Handewitt reste une énigme cette saison dans cette ligue des champions ! Des soucis de Covid se sont immiscés au sein de l'effectif allemand, mais cette formation est capable cette saison du meilleur comme du pire. Les partenaires de Jim Gottfridsson peuvent se targuer d'avoir réussi à chercher la victoire à Bucarest avec un effectif très amoindri (+8), mais dans la foulée de perdre totalement pied à Zaporozhye (-9). Cependant au meilleur de leur forme, la bande de Gottfridsson rend service elle aussi au PSG en s'offrant la tête de Veszprem (30-27, 16-12). Malgré les 4 réalisations du français Kentin Mahé ou encore les arrêts de l'ex parisien Rodrigo Corrales (15), les Hongrois sont victimes de la fougue des Buric, Golla et autre Larsen-Mensah.

Pour conclure dans ce groupe B, la lanterne rouge Bucarest reste maître sur ses terres face aux Ukrainiens du Motor Zaporozhye (33-29, 16-14). Cédric Sorhaindo (1 but) et les Roumains peuvent toujours compter sur l'ex nantais Gurbindo, Mamdouh, Dissinger et surtout l'ex tremblaysien Raul Nantes Campos auteur de 13 buts.


Sébastien pour Handballtransfert