• Sébastien Ribstein

LdC (M) 2019/2020 | Paris se contente de la victoire et c'est déjà bien !


crédit photo : EHF


Ce ne fut pas le match le plus abouti côté parisien, mais le final se termine de manière positive pour le PSG qui s'impose au finish du côté de Flensburg-Handewitt (30-29). Un dernier sauvetage signé Vincent Gérard permet d'assurer les points et de conserver la tête du groupe. On attend bien entendu le résultat de Barcelone en visite à Aalborg, mais pour l'heure, les joueurs de la capitale vont pouvoir préparer sereinement pour la visite d'Aix ce samedi à Coubertin.


On enchaîne les rencontres et sur un rythme soutenu pour le champion de France qui après sa démonstration face aux Danois d'Aalborg (37-24), rendait visite à Flensburg. Pour ce long voyage vers le nord de l'Allemagne, les hommes de Raul Gonzalez ont pu à nouveau compter sur toutes leurs forces vives, exception faite du danois Toft.


Entame parfaite avant de cafouiller les ballons


La victoire fut au bout du chemin et certains diront que c'est la seule chose que l'on retiendra dans les rangs parisiens (30-29 SF). Oui, Paris va serrer les dents, notamment en seconde mi-temps, alors que les 20 premières minutes furent très abouties dans la continuité du jeu, l'engagement et l'enchaînement offensif (5-2 / 9-5 / 11-7). Le petit grain de sable va pourtant se mettre dans les rouages de la machine ! Les artificiers de la capitale commencent à envoyer un peu dans tous les sens et le portier Bergerud ne se prive pas de mettre en échec les tireurs parisiens. Les initiatives des joueurs d'outre Rhin sont elles aussi bien plus construites et efficaces pour réduire le score au moment de la pause syndiale (13-14 MT).


Mikkel Hansen et Vincent Gérard portent Paris vers le succès


Cet avertissement semblait avoir été pris au sérieux par les joueurs du PSG qui repartent au combat dès leur retour sur le parquet de la FLENS-Arena. Nikola Karabatic (6 buts) tenait la baraque en première mi-temps et Mikkel Hansen (6) va prendre le relais en seconde. Certes, l'arrière danoise n'a pas été forcément en réussite au niveau du tir (6/13), mais sa précision dans l'exercice des penaltys sera précieuse notamment en fin de match. Paris reprend la charge et sans être en mode rouleau compresseur, mène la danse et repasse en tête (23-19). Le ballon du +5 est gâché et les Parisiens vont avoir du travail pour contenir le retour en force germanique. Flensburg recolle et retrouve un second souffle, tout en profitant des approximations et des pertes de balle parisiennes. Cet écart de 2 buts, les hommes de Raul Gonzalez le conservent encore à l'approche du money-time avant l'égalisation allemande (27-27 puis 29-29). Une fin de match sous tension, Remili provoque un penalty, Hansen le transforme et Gérard se charge derrière de finir le travail. Paris s'impose au forceps, mais c'est le principal est acquis !


Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités