• Sébastien Ribstein

LdC (M) 2019/2020 | Montpellier était vaillant, mais Kiel au dessus !

Le courage et un avantage de 3 buts en seconde mi-temps, n'auront pas suffit pour faire rendre les armes à une impressionnante équipe de Kiel qui s'impose dans l'Hérault (33-30). Montpellier qui déplorait les absences de ses gauchers, Richardson et Lenne, ne fut jamais si loin au final. Seulement l'expérience allemande, associée au jeu tactique mis en place et au talent des Nilsson, Landin, Quenstedt, Duvnjak, pour ne citer qu'eux, vont avoir raisons des hommes de Patrice Canayer.


Montpellier bousculé, avant de relever la tête


Devant une belle affluence du côté de Pérols, les Montpelliérains vont mettre du temps à décoller et se mettre dans le rythme (0-3). Un temps mort judicieux avec quelques changements apportés par Patrice Canayer et le MHB semblait enfin afficher un visage bien plus conquérant avec Jonas Truchanovicius et Valentin Porte. La rentrée de Kevin Bonnefoi en lieu et place de Marin Sego, une défense qui parvient à mettre la pression sur les artilleurs germaniques, vont sonner le réveil héraultais. Il n'en fallait pas moins pour bousculer une formation de Kiel vraiment séduisante avec un Dario Quenstedt roi de l'anticipation, un Domagoj Duvnjak qui retrouvait ses jambes de vingt ans et un Nilsson qui ne manquait quasiment rien. Un Montpellier enfin retrouvé et qui se permettait de trouver enfin des solutions offensives dans la défense adverse et un dernier kung-fu réussi par Porte, ramenait l'écart à un petit but à la pause (16-17 MT).


Montpellier mène la danse, mais Kiel s'en sort


Le show Bonnefoi se poursuit au retour du vestiaire et Montpellier profite des rotations dans le camp adverse pour non seulement revenir en force, puis passer devant. Le résultat parle de lui même avec ce +3 (25-22) et dans la foulée une balle pour s'adjuger le +4 qui pouvait mettre un coup supplémentaire sur la tête des Zébras. Le retour de Reinkind et de Duvnjak sont salutaires pour le THW qui va gérer au mieux la fin de match, en s'appuyant sur la belle entrée du gardien Niklas Landin. Le festival de Nilsson (11 buts) ne fut également pas étranger au retour en force des Kielers. Cette fois, le MHB ne peut plus contester la suprématie allemande, malgré Hugo Descat qui trouve la faille ou un dernier but de loin signé Soussi (en photo). Les Montpelliérains s'inclinent de 3 buts (30-33), non sans avoir démérité. Kiel était un ton au dessus avec des joueurs de top classe et quand on pense que Zarabec ou Wiencek n'ont pas mis les pieds sur le terrain, la marche était trop haute tout simplement !


La déception est bien présente sur les visages hérautais, mais il n'y a pas de quoi rougir. La qualification reste d'actualité et Montpellier devra repartir au combat au sortir de la trêve internationale.


La feuille du match :


Montpellier - THW Kiel (All) 30-33

Mi-temps : 16-17

Arbitres : Vaidas Mazeika et Mindaugas Gatelis (Lituanie)

Sud de France Arena Montpellier : 7000 spectateurs


Montpellier - Sego (2 arrêts), Bonenfoi (14 arrêts) et Portner au but ; Descat 8 dont 3p, Porte 7, Truchanovicius 5, Soussi 3, Bos 2, Simonet 3, Villeminot 1, Afgour 1, Mengon, Pettersson, Tskhovrebadze et Grébille. Entaîneur : Patrice Canayer.


Kiel - Landin (5 arrêts) et Quenstedt (8 arrêts) au but ; Nilsson 11, Pekeler 5, Ekberg 4 dont 1p, Duvnjak 4, Reinkind 5, Dahmke 2, Bilyk 2, Kristjansson, Rahmel, Wiencek, Zarabec et Horak. Entraîneur : Filip Jicha.

Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités