LdC (F) | Final 4 : Kristiansand reste maître de l'Europe, Metz se console avec la 3ème place

Les Norvégiennes conservent leur précieuse couronne en résistant à la pression hongroise et à une équipe de Györ qui échoue une plus de plus dans sa quête d'or (33-31). Battue en demi-finale par le futur vainqueur, Metz repart de Budapest avec une médaille de bronze autour du cou. Certes, cela n'efface pas la déception de la veille, mais les Messines ne repartent pas bredouilles et finissent sur une bonne note devant les Danoises de Team Esjberg (32-26). Petit retour sur ce week-end de ligue des champions féminine.

crédit photo : EHF


En début d’après-midi, la petite finale entre Metz et les Danoises de la Team Esjberg pour ne pas finir à la fameuse place du con. Les deux malheureux des demi-finales se sont livrés un duel acharné et qui sourit aux Messines (32-26) pour repartir de Budapest avec le bronze.


Le succès des championnes de France permet enfin aux joueuses d’Emmanuel Mayonnade de repartir d’un Final 4 avec une médaille et certes, on aurait certainement préféré un autre métal, mais le week-end hongrois se conclut avec une belle 3ème place. Les largesses danoises et une attaque très efficace dans son ensemble emmènent les Lorraines confortablement en tête avant la pause (18-12). Il y a toujours des temps forts et des temps faibles, ce retour du vestiaire s’avère moins abouti côté français et Esjberg retrouve du poil de la bête. L’écart se stabilise à 3 buts et les Scandinaves semblent avoir résolu leur soucis défensifs. Fort heureusement les Messines se sont employées à soigner au mieux la finition grâce au duo Zaadi / Horacek et finir cette petite finale en grande pompe (32-26). De quoi redonner le sourire et l’esprit un peu plus léger pour le retour sur le sol français.

La différence fut faite en demi-finale pour Vipers Kristiansand par l’expérimentée Katrine Lunde qui a été le facteur X dans le succès face à Metz. Ce fut à nouveau la même histoire en finale et le sacre des Norvégiennes face à Györ (33-31). Les championnes en titre conservent leur couronne et peuvent fêter comme il se doit cette chère Lunde une fois de plus décisive sans oublier ses cadres telles que Nora Mork, l’ex brestoise Isabelle Gullden ou encore la future mvp de la finale Marketa Jeraabkova. Les Hongroises de Györ et nos tricolores (Leynaud, Glauser et Nze-Minko) multiples vainqueurs de cette compétition doivent se contenter de l’argent.


C’est bel et bien le collectif Magyar qui entre le mieux dans son sujet (+3) sans pour autant mettre le doute dans les têtes Scandinaves. Kristiansand s’empare des commandes avant la mi-temps (15-13) et ne montre plus de signes de faiblesses. Il y a bien une égalisation à 16 partout, mais cette finale n’échappe pas aux reines d’Europe avec toujours Lunde qui régale ses équipières avec ses arrêts décisifs. Un second succès consécutif dans cette Ligue des Champions féminine pour les reines norvégiennes qui montent une fois de plus sur le toit de l’Europe (33-31).

Sébastien