Jeux Olympiques de Tokyo | Tournoi masculin : Les Bleues sérieux et appliqués de bout en bout

Une belle montée en puissance de l'équipe de France masculine dans ce tournoi olympique et même l'Espagne invaincue elle aussi à ce stade n'a pas été en mesure de troubler des Bleues en mode spectacle par moment (36-31, 18-12). La France reste donc solidement en tête du groupe A et peut aspirer au sans faute avant de disputer son quart de finale.

crédit photo : FFHandball / IconSport


Les premiers résultats ont été peut être acquis aux forceps, mais la copie rendue face aux champions d'Europe espagnols fut très propre. Les hommes de Guillaume Gille ont mis les ingrédients nécessaires aussi bien en attaque devant un Vincent Gérard rassurant et les pertes de balles des Hispanos ont également été parfaitement exploités au cours des 30 premières minutes (18-12 MT). De loin, les Bleus ont apporté du danger avec Timothey N'Guessan et un Nedim Remili (9/10) inspiré. Le talent d'un seul homme ne suffit pas toujours et malgré un Raul Entrerrios décidément très précieux lorsqu'il s'agit de trouver ses partenaires dans les espaces, l'Espagne manque de lucidité et n'est pas trop aidé par ses cadres.

crédit photo : FFHandball / IconSport


Ce +5 au repos sentait bon et restait encore à garder le même rythme et la concentration pour garder la mainmise sur ce match. Lorsque la Roja parvenait enfin à trouver les solutions au sein du rideau défensif tricolore (-3), les Bleus gardent la tête froide et la réplique ne se fait pas attendre. On soigne la finition et le spectacle avec un kung-fu à la clé par un Hugo Descat (7/7) qui se fait plaisir en alliant efficacité et spectaculaire. Nicolas Tournat confirme lui aussi que l'on a bien fait de lui faire confiance, Kentin Mahé fait une bonne entrée et la fin de match reste tout en maîtrise avec un peu de nervosité chez nos camarades hispaniques. Antonio Garcia et Aleix Gomez vont bien réduire l'écart et Gonzalo Perez de Vargas signer quelques arrêts mais l'Espagne n'a pas eu son mot à dire ce vendredi.


De quoi se mettre bien pour le dernier match de ce groupe face à la Norvège et préparer au mieux le quart de finale qui s'annonce !

Sébastien RIBSTEIN