Jeux Olympiques de Tokyo : Merci Palicka ! L'Egypte rayonne et cavalier seul du Danemark

Dernière mise à jour : juil. 25

La Suède peut souffler et remercier son gardien auteur de l'arrêt décisif face au Bahreïn (32-31). L'Egypte que beaucoup voient comme sérieux outsider du tournoi masculin font forte impression en dominant le Portugal (37-31) et enfin le Danemark gère totalement sa première face au Japon sur un score sans appel (47-30).

crédit photo : IHF


Les vices-champions du monde suédois sont passés par tous les états et tout proche d'une défaite face à la surprenante équipe du Bahreïn (32-31, 16-18). Un avertissement espérons le sans frais pour la Suède qui va devoir revoir sa copie pour les joutes à venir ! Excès de confiance ou début de match trompeur ? Menant de 5 buts, la Suède pensait pouvoir dérouler face au champion d'Asie, mais la suite ne fut pas aussi simple que prévue. Le Bahreïn a séduit par son jeu et surtout une belle activité pour contrer la machine scandinave et prendre les commandes (+2). Cela ne va hélas pas suffire au moment du fameux money-time et un 3/0 des vikings avec un Hampus Wanne (13 buts) serial buteur va faire la différence. Enfin, le scénario final aurait pu être tout autre avec un penalty au buzzer accordé par le duo suisse. Andreas Palicka va faire son retour et réussir à mettre en échec le tireur adverse et la Suède s'en sort vraiment de justesse !

crédit photo : IHF

L'Egypte par la grande porte

Les Pharaons ne sont pas venus au pays du soleil levant pour de la figuration et le confirment en dominant le Portugal (37-31, 15-15). De quoi mettre en garde les futurs adversaires des hommes de Parrondo dans ce tournoi olympique ! Match très plaisant entre égyptiens et portugais avec des arrêts, des buts splendides et deux nations qui se tiennent parfaitement au terme du premier acte. Le gaucher Omar Yahia (6) faisait le show en première période et c'est son collègue Ahmed Mohamed (7) qui va prendre le relais en seconde. A l'image de l'ex aixois Ali Zein, l'engagement et la volonté égyptienne vont faire la différence dans le dernier quart d'heure. Décalages, contre-attaques, grosse défense, l'Egypte met avec justesse tous les ingrédients pour s'emparer des commandes et dérouler jusqu'au bout (+6). Réduction de l'écart de la part des lusitaniens, mais sans changer l'issue finale et surtout la mainmise des Pharaons qui sortent brillants vainqueurs !

Rien à déclarer !

Pour finir cette journée, le Danemark tenant du titre s'est offert un festival face au pays hôte de ces jeux. Un +17 au final en faveur des champions olympiques danois devant un Japon qui a eu le mérite de ne rien lâcher, malgré un écart déjà conséquent au repos (14-25). Large revue d'effectif dans les rangs danois et cette heure de jeu se résume au cavalier seul des partenaires du parisien Mikkel Hansen (6) et de quoi bien préparer le choc en perspective face à l'Egypte ce lundi (47-30). De la revanche dans l'air pour les Pharaons après le quart de finale du dernier mondial masculin ? A suivre...

crédit photo : IHF


Sébastien RIBSTEIN