Jeux Olympiques de Tokyo | La France remonte sur le mont olympe !

Que dire au terme de ce combat de 60 minutes ? Ah si, l'équipe de France masculine est championne olympique et s'offre sa 3ème couronne dans ces jeux en domptant le Danemark tenant du titre (25-23). Les Bleus montent à nouveau sur le toit de l'olympe pour 4 ans. Quelle fierté et les synonymes sont faibles pour décrire ce nouvel exploit des tricolores et du handball français. Tout simplement bravo messieurs !

crédit photo : FFHandball / IconSport


Au tout début de ces olympiades, l'équipe de France masculine n'avait pas forcément la costume de favori, mais plutôt la casquette d'outsider. Seulement, les Français au fur et à mesure des échéances de ce tournoi olympique vont faire taire les mauvaises langues et notamment un certain Vincent Gérard qui a monté le niveau jusqu'en finale. On peut également parler de la précision chirurgicale d'Hugo Descat qui certes signe un 3/7 sur la finale, mais qui aura réalisé un tournoi plein avec toute la fougue et le culot qu'on lui connaît. La blessure de Timothey N'Guessan avait refroidi l'ambiance en pleine compétition, mais les hommes de Guillaume Gille ont montré de la ressource et n'ont jamais baissé la tête comme on leur avait reproché notamment lors du dernier mondial. On pourrait longtemps épiloguer sur ce qui a marché ou moins bien pendant cette olympiade, mais seul le constat compte dans ces moments la ! Celui-ci est sans appel, la France est à nouveau championne olympique et s'offre une 3ème couronne dans cette compétition après Pékin en 2008, Londres en 2012 et oublier la médaille d'argent à Rio, il y a 4 ans de cela et qui avait laissé des regrets à toute une génération. Ce samedi 7 août 2021, l'histoire retiendra que les Bleus ont effacé leur déception de 2016 face à leur bourreau danois et remontent sur le mont olympe ! Que demander de plus ?

crédit photo : IHF

La revanche en ordre de marche

De quoi offrir un cadeau d'adieu XXL pour Michaël Guigou (en photo ci-dessus) qui met un terme à sa carrière en bleu au sortir de cette ultime médaille d'or. Sortir par la grande porte, tel est le rêve de chaque sportif tout sport confondu. D'autres tricolores vont-ils suivre la même voie que le Nîmois ? On pense peut être à Luc Abalo ou pourquoi pas un certain Nikola Karabatic ? A voir...


En attendant, la France retrouve sa couronne olympique et met donc fin à la suprématie danoise et de quelle manière ! Les tripes, l'envie et la pugnacité vont être l'arme clé tricolore face aux Mikkel Hansen (9 buts), la pépite Mathias Gidsel (6) et l'imposant Niklas Landin (14 arrêts dont 2 sept mètres). Ce brin de folie arrive avec le trio Abalo/Mahé/Lagarde avant que Dika Mem trompe Landin et Kentin Mahé encore lui sonne la charge et c'est un +4 en faveur des Bleus qui vient conclure les 30 premières minutes (14-10).

La délivrance au bout du suspense

Gérard (10 arrêts) et Landin se rendent la pareille avant que nos chers français sortent l'artillerie lourde pour marcher sur la tête des Danois avec un Valentin Porte qui porte l'estocade à 18-12. Petite inquiétude avec la blessure de l'arrière / ailier de Montpellier, mais ses camarades continuent d'appuyer sur l'accélérateur avec un doublé de Remili Nikola Karabatic qui donne le +5 (21-16). Alors oui, il y a aura ce temps faible tricolore et surtout un Danemark qui relève la tête et retrouve enfin son jeu si séduisant depuis le début du tournoi. Les intentions françaises sont moins précises et Hansen ne gâche plus ses cartouches et ramène les champions olympiques tout comme Gidsel par deux fois qui laisse planer un suspense total (22-23). Arrêt de Gérard, Descat qui cette fois ne se manque pas, interception puis but de Ludovic Fabregas dans la cage vide, la France est championne olympique mesdames messieurs (25-23) !


Une joie et une fierté immense pour cette équipe de France masculine et qui écrit une nouvelle page du handball tricolore. Maintenant, au tour des féminines face à la Russie (Comité Olympique Russe) de prendre sa revanche de Rio. Une seconde médaille d'or dans ces jeux de Tokyo avec nos Bleues ? On l'attend toutes et tous !

Sébastien RIBSTEIN