Jeux Olympiques de Tokyo | La France en sera ! Les Bleus prennent rendez-vous en finale

On s'attendait à une grosse opposition face aux Pharaons et ce fut le cas pour les Bleus qui ont pu compter sur un Vincent Gérard décisif et composter leur billet pour cette finale olympique (27-23, 13-13). La France bousculée par des Égyptiens sans complexe vont revenir en jeu au fur et à mesure. Ce sera un gros combat et si tout ne fut pas parfait avec quelques moments de doutes, l'équipe de France masculine s'est assurée de sa présence en finale face au vainqueur de l'autre choc entre le Danemark tenant du titre et l'Espagne.

crédit photo : IHF


Nouvelle finale pour les Bleus qui se sont sortis sans encombre du piège égyptien, mais il a fallu une nouvelle fois compter sur l'apport de Vincent Gérard qui avec ses 17 arrêts s'est montré décisif dans cette victoire. En effet, les Pharaons ont attaqué tambour battant cette demi-finale pour mener la barque (5-1). Les arrêts du portier parisien vont relancer la mécanique et devant on retrouve progressivement ses esprits pour avec calme, revenir dans le coup (4-5 puis 8-7). Les arrières égyptiens sont toujours capables de prendre les espaces et le gaucher El-Ahmar ne manque pas les ballons offerts. Le mano à mano va durer jusqu'à la pause avec des ailiers tricolores Guigou / Abalo qui trouvent eux aussi la mire et on se quitte dos à dos (13-13).

crédit photo : IHF

La bataille va tourner en faveur des Bleus

De retour du vestiaire, Dika Mem (photo ci-dessus) retrouve son efficacité, la rentrée de Nicolas Tournat apporte un plus sur le plan offensif et Hugo Descat (5/5 dont 4/4 au penalty) semblent mettre la France sur les bons rails (17-15). Malgré des gardiens moins en réussite côté Egypte, les hommes de Parrondo reviennent à 17 partout pour relancer le suspense. Les Bleus se créent un nouveau matelas de 2 longueurs grâce encore et toujours à ce cher Gérard qui se rappelle aux bons souvenirs des Africains (22-20). Nedim Remili choisi lui aussi son moment pour retrouver le chemin du but, Nikola Karabatic (4/5) apporte sa belle contribution. Les affaires semblent bien embarquées, mais en restant concentré face au dernier rush d'une Egypte qui tentait bien de stopper la série avec le jeu à supériorité numérique (7 contre 6). Ludovic Fabregas est trouvé, Gérard ferme la boutique et à l'image du raté du pivot Mamdouh seul à 6 mètres, l'Egypte perd ses moyens dans une fin de rencontre à sens unique. Un dernier missile signé Karabatic, un but d'El-Ahmar pour conclure cette demi-finale qui laisse les Français se congratuler au coup de sifflet final (27-23). Ce fut un long combat, malgré l'écart et vivement cette grande finale et pourquoi pas une revanche face au Danemark ? Il convient également de souligner le parcours de l'Egypte sur ces jeux et ramener une médaille, même de bronze serait une juste récompense pour les champions d'Afrique.

Sébastien RIBSTEIN