Jeux Olympiques de Tokyo | Elles sont magiques !

C'est fait ! A l'instar des garçons la veille, les féminines de l'équipe de France viennent d'arracher leur qualification pour la finale des jeux de Tokyo ! On a eu peur jusqu'au bout, mais les Françaises sont de la partie ce dimanche en finale contre le vainqueur de Norvège - Russie. Une victoire acquise avec les tripes et la prestation des gardiennes est à nouveau le facteur clé dans ce succès (29-27). Cléopâtre Darleux face aux Suédoises a parfaitement pris le relais d'Amandine Leynaud également monstrueuse face aux Pays-Bas. Une belle assurance tout risques qui on l'espère fera à nouveau des merveilles en finale.

crédit photo : IHF


Elles aiment jouer avec nos nerfs, mais on aime cette équipe de France féminine ! Tout comme les masculins la veille, les Françaises passent l'obstacle de la Suède et rendez-vous dimanche pour la grande finale. Les deux nations s'étaient quittés dos à dos au premier tour (28-28), mais le sentiment était mitigé à ce moment. Cette fois, la joie et la délivrance au programme après être passé par toutes les émotions contre des Suédoises invitées quelque peu surprise de ce dernier carré. Ce match se résume à un long mano à mano avec l'objectif de rejoindre la finale de dimanche. Les bras tricolores ne tremblent pas à l'image de Grace Zaadi (7/13), Allison Pineau (3) et Laura Flippes (3). Il faut parfois un peu de folie et de réussite à l'image de la passe de Pineau qui trouve Chloé Valentini en bout de course. On règle le cas Carin Stromberg (1/5) l'argument offensif numéro 1, mais il y a de la ressource dans cette équipe suédoise et Jamina Roberts (5 buts) est bien présente. Ce petit monde se quitte temporairement avec un petit but de mieux en faveur des Françaises, qui savent que rien ne leur sera offert dans cette demi-finale (15-14 MT).

crédit photo : FFHandball / IconSport

La France serre les dents, mais va au bout du combat

Quel complémentarité chez notre duo de gardiennes ! Darleux face au Brésil, Leynaud face aux Pays-Bas et Cléopâtre Darleux (en photo ci-dessus) remet le couvert lors de la seconde période. Les 7 arrêts de la portière de Brest et surtout une double parade au moment clé vont avoir raisons des dernières banderilles suédoises. On ne verra pas la pivot Blohm qui sera parfaitement maîtrisée par une Pauletta Foppa (5/5) au four et au moulin et qui quittera ses équipières pour 3X2 min. Le yo-yo continu lui aussi et la Suède passe devant(+1) avant la réaction française. Le +2 et +3 par un missile de Méline Nocandy sent très bon (27-24). Zaadi en mode on fire et Estelle Nze Minko en rajoutent une couche (+4). Un excellent passage qui permet de gommer les imperfections notamment sur l'exercice des penaltys. SI les gardiennes scandinaves n'ont pas été forcément royales, les 3 arrêts sur jet de 7 mètres de Jessica Ryde vont nous donner des sueurs froides, mais sans conséquence. La France explose de joie après avoir réussi ce nouvel exploit (29-27) et va pouvoir retrouver la Russie pour une revanche de 2016 tout comme les masculins qui verra le même remake entre la France et le Danemark. Maintenant on espère que le scénario de nos deux équipes de France ne sera pas le même que celui de Rio !

crédit photo : FFHandball / IconSport

Sébastien RIBSTEIN