Jeux Olympiques de Tokyo | EdF (F) : La France remporte sa première bataille !

Il faut l'avouer quelques frayeurs au coup de sifflet pour nos Bleues, mais la victoire est au bout du tunnel pour cette entrée dans ces jeux de Tokyo ! La France s'impose devant la Hongrie au terme d'un beau combat et de quoi mettre en confiance pour la suite, même si on se passerait de plusieurs scénarios à suspense. Enfin, cela fait aussi la beauté du sport !

© FFHANDBALL / ICON SPORT - B.FERNANDEZ


La joie et la délivrance pour l'équipe de France féminine au sortir de sa victoire sur la Hongrie qui marque l'entrée tricolore dans ces jeux et de belle manière (30-29, 15-12). Alors oui, on peut se dire que il y au eu ces petits moments de frayeurs pour nos nerfs, sans pour autant enlever ce succès qui apparaît comme tout à fait mérité ! Au vue des autres résultats de ce groupe (article précédent), chaque résultat compte au moment du décompte final et en vue de la qualification. C'est donc une bonne affaire pour les joueuses d'Olivier Krumbholz en ce dimanche après-midi.


Un écart quelque peu trompeur

On peut effectivement avoir la différence de buts (goal average) en tête après que l'écart maximum se soit porté à 4 longueurs pour nos françaises, mais clairement il fallait éviter de tomber dans le piège pour cette première dans ces jeux de Tokyo. Le message a été reçu par les Françaises face aux magyares. Dans le sillage d'une Grace Zaadi (photo de tête) de feu et décisive avec un joli 10 sur 12 au tir et un 5/5 aux penaltys, la France frappe fort (4-0) et malgré quelques petits rappels à l'ordre (4-4, 10-10) se montre entreprenante et vire logiquement en tête à la pause (15-12). Plusieurs arrêts signés Amandine Leynaud (7/19) et un penalty au buzzer de Zaadi permettent de confirmer la première mi-temps de fort belle facture de nos Bleues.


De retour du vestiaire, c'est toujours avec la même envie et la réussite de Zaadi, bien épaulé par Laura Flippes en contre et Béatrice Edwige en pivot que nos françaises gardent le cap (+4). Défensivement on se montre solide et il y a certes un peu moins de mordant sur quelques actions, mais globalement la France reste maître du jeu (28-24, 52'). La Hongrie va jeter ses dernières forces dans la bataille et force est de reconnaître que les 5 dernières minutes vont quelque peu mettre nos nerfs à rude épreuve. Blanka Biro revient dans la cage hongroise, des attaques moins tranchantes et un peu de malchance par moment, relancent les Magyares. Fort heureusement lorsque l'écart ne sera plus que d'une petite unité, Cléopâtre Darleux va avoir la bonne idée de montrer sa présence sur sa ligne et Zaadi encore elle va se rappeler aux bons souvenirs adverses pour libérer son équipe (30-29 SF).


Prochaine étape dans ces olympiades, l'Espagne battue d'entrée et qui devrait être revancharde face aux tricolores (mardi 14h30 heure française).

Sébastien RIBSTEIN