Interview | Qui est vraiment Thomas Ferro Villechaize ?

Nouvelle thématique où nous donnons la parole aux différents intervenants du monde du handball.


Nous avons rencontré, l'un des piliers de la chaîne beIN SPORTS : monsieur Thomas Ferro Villechaize. Un portrait en toute décontraction de Thomas avec différents sujets abordés, afin de vous faire découvrir l'homme, et pour celles et ceux qui le savent pas encore, un inconditionnel de sport et un passionné !

crédit photo : PANORAMIC / BEIN SPORTS


Peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours ?


Je suis actuellement journaliste à beIN SPORTS. Concernant mon parcours, j’ai suivi un cursus en école de journalisme à Marseille. Auparavant, j’ai passé une maîtrise de lettres modernes à la Sorbonne Nouvelle, puis réussi le concours de sciences po à Aix en Provence avant de terminer par cette maîtrise de journalisme à Marseille. J’ai fait mes premières armes auprès de la radio RMC, puis en télé pour France 3 régions et Infosport, avant de rejoindre beIN SPORTS en 2012.


Comment t'es-tu retrouvé sur beIN SPORTS ?


Grâce à Charles Bietry et Florent Houzot. Charles qui m'a embauché au lancement de la chaîne pour animer la matinale l’Expresso avec Vanessa Le Moigne et Florent Houzot (Directeur de la rédaction beIN SPORTS) qui m’a poussé à commenter les matchs. Sans oublier François-Xavier Houlet qui m'a énormément appris sur l’exercice du commentaire.


Comment se déroule pour toi une journée type ?


Selon mon planning, je pars tourner des reportages, j’organise les plannings de l’équipe handball de beIN SPORTS, je prépare les matchs. Et le jour J, juste avant les matchs? je rencontre les joueurs et le staff, puis je passe au commentaire des matchs où je me laisse guider par ce qu'il se passe sur le terrain.


Peux-tu nous parler de ta relation avec ton binôme de cœur : François-Xavier Houlet ?


Nous formons un duo de feu et de glace. François-Xavier est calme, serein, il a une grande connaissance du handball. Je passe beaucoup de temps avec lui, presque autant qu’auprès de ma femme et de mon fils. C'est vraiment une personne fantastique.

crédit photo : PANORAMIC / BEIN SPORTS


Comment juges-tu l'évolution du handball masculin et féminin ?


Pour le handball masculin, une évolution structurelle s’est mise en place, due en partie à beIN SPORTS en tant que diffuseur et partenaire du handball français. Tout est de plus en plus cadré, structuré et cela forme un cercle vertueux en Lidl Starligue notamment et le potentiel est énorme. Il faut juste les bons ingrédients ! Concernant le handball féminin, il faudrait plus de soutien et nous regrettons que la Ligue Féminine n’ait pas voulu continuer l’aventure avec beIN SPORTS.


Sur le plan médiatique ?


Médiatiquement ce qu'on propose c’est du jamais vu. C'est fantastique de pouvoir suivre toutes les rencontres du championnat avec des débats et plein d'autres images.


Peux-tu nous dire quelles sont les qualités et défauts de tes collègues ?


Mary Patrux est une journaliste zéro défaut, elle est travailleuse, acharnée, à l'aise, elle a du talent, elle est empathique et naturelle.

Xavier Hamel est un gros bosseur, il est cultivé, brillant, avec un humour british. Dominique Verdon est un travailleur de l'ombre qui connaît tout.

Quant à Amélie Goudjo, c’est une belle personne, elle est généreuse et solaire.


Tu es un grand fan de sports et notamment de football, mais aussi le foot américain. Le sport a une grande place dans ta vie, en dehors du handball, un sport que tu aurais aimé commenter ?


Je suis un grand amateur de sports US. J’ai d’ailleurs déjà commenté un peu de football américain et j’aimerais un jour commenter un match de basket, mais nous avons déjà une équipe parfaite pour assurer les commentaires de la NBA sur beIN SPORTS.


On sait que tu pratiques également pas mal de sports. Ton prochain défi sportif ?


Je suis un entraînement pour faire le semi-marathon de Paris dans 1 mois. J'aimerais aussi faire le marathon par la suite. Sinon je me retrouve trois fois par semaine avec mon groupe d’entraînement de running. Je fais également du squash et j’ai découvert le HIIT.


Ton équipe type ?


Thierry Omeyer, Bertrand Gille, Daniel Narcisse, Nikola Karabatic, Grégory Anquetil, Patrick Cazal et Gudjon Valur Sigurdsson.


Quel est le plus grand moment sportif ?


Pour mes 40 ans, on m’avait offert un voyage aux Etats-Unis. Avec ma femme nous avons traversé le pays du Nord au Sud. Parmi les moments marquants, nous avons assisté à un match de saison régulière de NFL de mon idole absolue Tom Brady à Boston au Gillette Stadium. Une rencontre incroyable contre les Ravens quelques semaines avant de remporter le Superbowl. J’avais 4 ans le jour de Noël et ça reste un moment de grâce.


Ton pronostic pour le Final 4 de Cologne ?


Barcelone, PSG, Kiel et Montpellier. Et je verrais bien le PSG vainqueur du Final 4.


Qui va remporter les prochains JO de Tokyo ?


Je pense au Danemark qui a selon moi le plus gros potentiel pour conserver son titre.


Qui est ton meilleur client ?


Luka Karabatic. Un garçon extrêmement pertinent, lucide, intelligent, cultivé et très juste.


Tes projets personnels dans les années à venir ?


D'être de nouveau papa. Nous attendons une nouvelle naissance dans l'année. La famille est ma priorité, c’est un refuge fantastique qui m‘apporte une grande stabilité.


Si Thomas était un Handballeur ?


Il serait un gardien de but et un très mauvais perdant, mauvais joueur qui gueulerait tout le temps. Je me servirais de la vidéo pour parfaire ma technique avec beaucoup de reconnaissance pour mes pairs.

crédit photo : PANORAMIC crédit photo : PANORAMIC / BEIN SPORTS


Tu es présent sur les différents réseaux. Quelles sont tes publications les plus populaires ?


Sur Twitter mon post le plus partagé récemment a été la conférence de presse avec Didier Dinart, dans une ambiance très tendue. Sur Instagram, mon post le plus liké a été l'annonce de l'attente d'une deuxième naissance dans la famille.


Comment gères-tu tes réseaux sociaux ?


Pour Twitter, je traite les informations et communique de manière un peu plus institutionnelle, même si j’aime bien cultiver l’humour. Je délaisse plutôt facebook.

Et sur Instagram, je poste des photos de ma vie personnelle (famille, voyages) et le côté coulisses de ma vie professionnelle (vidéos d'avant matchs).


Connais-tu le site HandballTransfert / HandDay ?


Tout à fait. Je le connais très bien et depuis longtemps. Vous êtes les précurseurs des sites d'infos handball. Je consulte quotidiennement HandDay et je trouve votre traitement intéressant, courageux, honnête et pertinent.


Prochaine personne que tu aimerais nous voir interviewer ?


Didier Dinart pour avoir ses réactions sur tout ce qu'il s’est passé jusqu'à l'Euro.

Mais aussi Nikola Karabatic.


La team HandballTransfert / Handday remercie chaleureusement Thomas de nous avoir accordé de son temps.


Cyrille Husser

Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités