Interview de Yann Lemaire, Entraîneur du centre de formation de Chartres handball (Lidl Starligue)


Bonjour Yann, peux-tu nous présenter ton parcours ?


Bonjour handballtransfert, j'ai commencé le handball dans le club de Plaisir (78), jusqu'à l'âge de 15 ans. Suite à une mutation professionnelle de ma mère, nous avons atterri dans la proche banlieue rennaise. J'y ai passé quatre années durant lesquelles j'étais joueur au pôle espoirs de Cesson tout en jouant dans l'excellent club du CPB Rennes où j'ai pu évoluer en Challenge Falcony et Sabatier (ex championnat de France Cadet et Junior). Je suis ensuite parti à Cesson, qui évoluait à l'époque (1997) en Nationale 1 pour finir ensuite mon aventure bretonne à St Malo (N2). En 1999, je fais le choix de rejoindre le centre de formation d'Angers Noyant, dont l'équipe fanion évoluait à l'époque en Division 2.

Je vais vivre une année saison formidable, puisque avec l'équipe réserve nous accédons à la Nationale 2, et au même moment, les pros accèdent à la première division.

C'était pour moi le début de la grande aventure en tant que handballeur professionnel avec Angers Noyant puisque je vais y rester 11 saisons (6 en première division, 4 en division 2 et une en Nationale 1).

Après une fin d'histoire quelque peu douloureuse avec Angers, je réussis à rebondir à l'ASB Rezé en Nationale 2 en 2011. Un groupe de potes formidables, nous parvenons à monter en Nationale 1 dans la foulée. Ensuite nous connaissons une saison en N1 très difficile avec une descente. Je décide de prendre du recul et finir mes jours paisibles de handballeur en prénationale au sein du club dans lequel j'entraînais à l'époque : le Carquefou HB, avec un arrêt définitif du handball en 2014.


Parle nous de ton parcours d'entraîneur ?


Lorsque j'étais joueur professionnel à Angers, j'ai commencé à entraîner une équipe de seniors garçons en excellence départementale au sein du Angers HBC, pendant 2 saisons avant d'entamer mon expérience en tant qu'entraîneur au niveau national aux Ponts de Cé (N3). Lors de mes saisons nantaises de joueur, c'est au sein du club de Carquefou que je vais faire la totalité de mon parcours d'entraîneur. Tout d'abord sur les seniors garçons en prénationale, puis avec la N2 féminine avec une accession en N1 à l'issue de la saison 2013/2014.


Thibaut KARSENTY, manager général du club de Chartres me contacte en Avril 2015, afin de me demander si j'étais intéressé pour prendre le poste d'entraîneur du centre de formation et de l'équipe réserve. Poste que j'occupe depuis maintenant quatre saisons. J'ai également, à Nantes, entraîné la section sportive du collège de la collinière garçons et filles. Sans oublier à Carquefou, les équipes -12 et -14 région féminines du club puis de l'Alliance Erdre et Loire (convention avec trois clubs: Ste Luce sur Loire, Thouaré sur Loire et Carquefou).


Quel est ton plus beau souvenir en tant que joueur et entraîneur ?

En tant qu'entraîneur, mon meilleur souvenir est, pour le moment, la montée en Nationale 1 avec les filles de Carquefou sur la saison 2014/2015. Un groupe de nanas génial, qui, malgré mes exigences a tout le temps su rester à l'écoute et conscient qu'il pouvait réaliser des choses formidables...

Comme aller choper une montée en barrages en match sec ! Ce qui donne toujours une saveur particulière et incroyable !

Mon plus beau souvenir en tant que joueur fut mon premier match en Division 1 sous le maillot d'Angers Noyant. C'était en Octobre 2000 avec la réception de Montpellier des Dinart, Fernandez, Martini, Golic, Anquetil. C'était aussi le premier match dans l'élite du handball français pour le club, dans une salle Jean Bouin bouillante, pleine comme un oeuf (3000 personnes).


On fait un match correct, sans prendre une correction. Laurent Sorin, l’entraîneur de l'époque profite pour me faire participer à la fête en me faisant rentrer sur les dix dernières minutes du match. Après avoir pris une revue par Grégory Anquetil, je réussis à claquer deux buts coup sur coup à Bruno Martini en fin de match dans une salle Jean Bouin en fusion. Je m'en souviens comme si c'était hier !


Par quel biais recrutes-tu tes joueurs ?


Sur le recrutement "centre de formation", nous établissons un suivi des joueurs, en fonction des années d'âge, sur leurs trois années effectuées au sein des différents pôles en métropole et DOM TOM. Je me déplace ou je suis les différentes compétitions internationales jeunes tout au long de la saison, et suis également présent chaque année sur le Tournoi inter pôles de Poitiers et sur les championnats de France interpoles organisés chaque année à Vaulx en Velin. Compétition à laquelle participe l'ensemble des pôles excellence de la métropole et de l'Outre Mer.

Une semaine de compétition durant laquelle, les différents responsables de centre de formation se déplacent afin de dénicher la future pépite.

Lorsque j'étais entraîneur d'équipes fanions, j'utilisais des moyens différents. Tout d'abord en essayant de recruter dans le bassin local des jeunes joueurs à fort potentiel, mais n'ayant pas forcément la volonté d'accéder au haut niveau.

Autre piste, un site comme handballtransfert !

On y trouve, en cherchant bien, de très bonnes opportunités et de belles surprises. Bien évidemment, le lien et le réseau tissé reste le maillon essentiel dans la prise d'infos au sujet des joueuses et joueurs que j'ai eu en contact à différents moments. Il y a tellement de demandes de la part de joueurs sur les niveaux intermédiaires N1/N2, qu'il est certain qu'il n'y pas de place pour tout le monde.

Justement parle nous de ton expérience avec handballtransfert ?


A vrai dire, et en toute honnêteté, j'ai passé beaucoup de temps à l'époque pour trouver la bonne pioche. Pour les internautes entraîneurs à la recherche de joueurs/joueurs, la qualité du visuel et la très bonne organisation des rubriques sont très simples d'utilisation.

Il y a de tout, et pour tous les niveaux de jeu. Pour ma part, j'ai été à chaque fois très proche de pouvoir conclure, mais il y a toujours eu un autre club, de par des moyens financiers et structurels supérieurs pour me passer devant au dernier moment !


Quels sont les objectifs cette saison ?


De manière générale, faire avancer individuellement chaque joueur de notre de centre de formation afin de la rapprocher un peu plus, pour ceux qui y auront accès, au métier de handballeur professionnel, si possible au C'Chartres Métropole Handball !


Et le centre de formation travaille bien avec quelques joueurs sortis de sa filière de performance pôle + centre de formation (Gael TRIBILLON, William BENEZIT). Pour ce qui est de l'aspect compétition, le maintien en N1 reste à mes yeux, l'objectif prioritaire cette saison. Ce jeune groupe avance, vit bien et se donne pour le moment les moyens d'y parvenir. Mais pour un groupe, dont la quasi totalité n'a jamais évolué à ce niveau de jeu là, la marche avec la N2 est très haute.


Pour conclure, si tu devez composer une équipe de potes ?


Mon équipe de rêve :


ALG : Sébastien OSTERTAG / Eric BROTONS

ARG : Pierre MALFOY/ Bertrand ROINE

DC : Julien DE LA BRETECHE/ Pierre ROUSSEL

ARD : Alric MONNIER/ Patrick BUSSARD

ALD : Grégoire CONDOM/ Jean René RAGON

PVT : Jeoffrey MARTIN / Julien RICHARD

GB : et lui je le mets seul, parce que sinon, il est nul ! Olivier LAZ


Merci Yann pour l'interview et bonne continuation La team handballtransfert


🔥 Vous souhaitez + d'infos ou connaître les nouveaux services handballtransfert ? 🔜 Envoyez nous un message : contact

Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités