Interview de Quentin Abadie Terrée Arrière droit en D1 (Beneleague)

Formé en France, Quentin Abadie Terrée a déjà découvert plusieurs championnats européens. Après la Suisse et l'Allemagne, l'arrière droit vient de renforcer le club belge de Hubo Initia Hasselt en Beneleague (Championnat qui regroupe les meilleures équipes belges et hollandaises).


Bonjour Quentin, peux-tu nous parler de ton parcours sportif ?


Salut handballtransfert, je viens des Hautes-Pyrénées. J'ai commencé le handball à l'âge de 9 ans au HBC Lourdes. A 14 ans, je suis parti au club de Pau Nousty Sports et j'ai intégré le pôle espoir de Talence en même temps. A 17 ans, j'intégrais l'équipe première de Nousty en N1, tout en jouant en Prénationale le week-end. Ensuite je suis parti aux Girondins de Bordeaux, au centre de formation et mes études. En janvier 2016, j'ai eu l'opportunité de devenir pro au Chenois Genève Handball en Suisse grâce à l'ancien préparateur physique des Girondins, Baptiste Nicot qui est aujourd'hui encore entraîneur à Genève. En juillet 2017, j'ai eu l'opportunité d'aller jouer en Allemagne dans le club historique du TV 1893 Neuhausen qui descendait alors en 3.Liga Süd. J'ai ensuite joué pour le HG Saarlouis pendant 6 mois et me voilà aujourd'hui au Hubo Initia Hasselt en Beneleague.


Raconte nous ton aventure avec le club de Neuhausen ? Quel niveau avait l'équipe ? Quelle était l'ambiance dans les salles ?


La saison avec Neuhausen était une sacrée aventure. Tout était top pendant la préparation estivale. On avait une équipe super complète avec un entraîneur génial. Le seul soucis c'est que le club était géré par un manager de 18 ans sans aucune expérience et il a cru bon en Novembre après 3 défaites de virer le coach. A partir de là ça a été une descente aux enfers, on est descendu sportivement et le club a fait banqueroute en mai.

Jouer en Allemagne était mon rêve depuis tout petit.

Je suis encore triste de tout ça surtout pour les fans du club. C'est un petit village où le handball est roi, la salle était toujours pleine et bruyante même dans les périodes difficiles. Mais je retiens énormément de positif de cette saison à Neuhausen. J'ai rencontré un super coach qui est devenu un ami avec Anel Mahmutefendic et aussi Mario Lourenço qui est le meilleur ailier droit avec qui j'ai joué.


Tu quittes le club de Neuhausen pour Saarlouis ? Pourquoi ce choix ?


Je devais quitter le club de Neuhausen à cause de la banqueroute, mais je voulais rester en Allemagne. C'est à ce moment là que Saarlouis m'a appelé. Le club descendait de Bundesliga 2, et voulait remonter directement, le projet était intéressant.


Après un bon début de saison, tu décides de quitter Saarlouis. Quels étaient tes projets ?


Petit à petit, je me suis rendu compte que le projet n'était que du vent et j'ai décidé de rentrer chez moi plutôt que de rester à Saarlouis. Il n'y avait rien à faire à part s'entraîner et jouer à la console. J'ai préféré rentrer chez moi dans les Pyrénées pour me ressourcer, m'entraîner avec mon préparateur physique perso et faire le point sur la suite à donner à ma carrière.


Quel est la grande différence entre le handball allemand et le handball français ?


Je trouve que la principale différence entre la France et l’Allemagne est la dimension physique. Le jeu est aussi plus structuré qu’en France, il n’y a pas trop de jeu en lecture comme on nous l’apprend dans les pôles espoirs. Il y a toujours un système annoncé par le demi-centre.


Récemment tu as rejoint le club de Initia Hasselt, club réputé en Belgique, pourquoi ce choix ? Comment es-tu rentré en contact avec le club ?


Le club d’Hasselt cherchait un joker sur le poste d’arrière droit en avril dernier et j’étais disponible. A cause des soucis administratifs, je n’ai pas été autorisé à jouer la fin de saison, mais je suis quand même resté pour aider l’équipe comme je le pouvais pendant les entraînements. Je me suis directement plu dans ce club et c’était naturel pour moi de rester ici pour la saison.

Je marche beaucoup à l’affectif, tout est réuni ici à Hasselt.

Ensuite le club est ambitieux et le projet est cohérent. On a une super équipe et un très bon coach, maintenant à nous de mettre les ingrédients ensemble pour gagner des matchs et des titres.


Connais-tu handballtransfert ? Utilises-tu la plateforme ?


Je connais handballtransfert via les réseaux sociaux.

Je n’ai pas encore utilisé vos services. Peut être à l’avenir qui sait...


Quelles sont tes ambitions, cette année ? Et sur le long terme ?


Cette saison, l'objectif est de se qualifier pour le Final 4 de la Beneleague. Individuellement, je veux continuer à progresser et aider au maximum l’équipe à atteindre ses objectifs. A plus long terme mon objectif est de participer à une coupe d’Europe.


Est-ce qu'on te reverra sur les terrains français ?


Je ne sais pas encore si je rentrerai en France. Je me plais beaucoup en Belgique, ma copine va me rejoindre pour ses études donc pour l’instant un retour en France n’est pas à l’ordre du jour.

🔥Vous cherchez un club de handball ?

🔥Vous cherchez un joueur pour compléter votre effectif ? Contactez-nous

+ 6 600 Joueurs, entraîneurs, clubs utilisent handballtransfert

Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités