Interview de Ole Schramm, Arrière gauche Allemand à Sélestat en Proligue

Bonjour Ole peux-tu nous présenter ton parcours sportif ?

Bonjour, j‘ai commencé à jouer au handball à 6 ans. Un ami, m‘a emmené à un entraînement et j'ai tout de suite pris goût à ce sport. Les années suivantes, j‘ai joué pour le HC Empor Rostock dans les équipes jeunes et à 17 ans j‘ai commencé à jouer pour les pros dans la troisième division allemande pendant 2 ans. L‘année dernière, après l'obtention de mon bac, je suis venue à Sélestat pour découvrir le championnat français.

Comment es-tu arrivée à Sélestat ?

Je voulais vivre dans un pays étranger et continuer à jouer au handball à haut niveau. J‘ai demandé à mon ancien entraîneur de l'équipe nationale jeune (l'ancien pivot international Christian Schwarzer), s'il pouvait m'aider dans la démarche. Par chance, il connaît très bien Volker Michel, ancien arrière droit de l'équipe d'Allemagne qui avait joué à Sélestat, ce qui m'a permis de venir faire un test dans le club de Proligue.


Quel est le niveau de la Bundesliga 3 par rapport à la Proligue ?

Il y a une grande différence. Les équipes jouent plus physique et tactique. La Proligue est comparable à la deuxième division allemande.


Quelle est la différence entre le jeu allemand et le jeu français ?

En général, il n‘y a pas une grande différence entre les joueurs. Le handball français est peut être un peu plus tactique, après cela dépend des équipes.


Si tu devais conseiller un joueur allemand qui voudrait venir jouer en France, quels conseils tu lui donnerais ?

Je dirais qu‘il doit apprendre la langue avant. Pendant les premiers mois, j‘avais des problèmes pour comprendre la langue. Aux entraînements, c‘était parfois vraiment difficile de faire les exercices qui étaient demandés.

Des joueurs de Proligue t'ont impressionné ?

Parfois je suis impressionné par certaines actions. Il n'y a, pour le moment, aucun joueur qui m'a impressionné plus qu'un autre.


Si tu devais conseiller un joueur français qui voudrait venir jouer en Allemagne, quels conseils lui donnerais-tu ?

Que dans le championnat allemand les arbitres sifflent différemment. Ils laissent plus jouer que les arbitres français. Pour un joueur qui viens d'Allemagne en France c‘est une avantage, mais pas le contraire.


Que peut-on te souhaiter pour cette fin de championnat ?

De jouer les playoffs avec l‘équipe. Personnellement, je veux aider l‘équipe en produisant les meilleures performances possibles.


Quel est ton plus beau souvenir sportif ?

La victoire du championnat avec Rostock l‘année dernière.


Si tu devais faire une équipe de 7 potes ?

  • ailier gauche: Jan Eric Traub (il ne joue plus, mais on a joué ensemble à Rostock pour 6 ans)

  • Arrière Gauche: Benoit Deghaud (Sélestat)

  • Demi centre: Elias Gansau (SC DHFK Leipzig)

  • Arrière droite: Patrick Schmidt (Stralsunder HV)

  • Pivot: Teo Egermann (Sélestat) et Paul Rose (Ribnitzer HV)

  • Gardien: Tom Moritz (Ribnitzer HV)


Merci Ole pour l'interview. Toute l'équipe handballtransfert te souhaite une bonne fin de championnat

Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités