Interview de Mahamadou Keita, ailier gauche đŸ‡«đŸ‡· au Benfica Lisbonne.

Arrivé cette année dans le championnat portugais, le champion du monde junior 2015 découvre un championnat qui prend de plus en plus de place en Europe.

crédit photo : slbenfica.pt

Bonjour Mahamadou, tout d'abord, comment vas-tu ?

Bonjour la Team handballtransfert, bonjour Ă  tous.

Je vais super bien merci, il y a du soleil, les gens sont sympathiques donc tout va bien Dieu merci.

Peux-tu nous parler de la situation sanitaire au Portugal ?

La situation au Portugal est un peu comme partout. La Covid est trĂšs prĂ©sente, un peu moins qu’en France mais elle est lĂ .

Le club et la fĂ©dĂ©ration prennent un maximum de prĂ©caution au quotidien pour combattre ce virus. Exemple, nous gardons les masques sur le banc pendant les matchs. Du coup, certains entrent sur le terrain et oublient de l’enlever 😂. Ce sont des situations assez drĂŽles mais bon on essaye de rĂ©duire un maximum les risques de contamination car la situation est quand mĂȘme grave.


Pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu nous retracer ton parcours sportif ?

Je m’appelle Mahamadou Keita j’ai 25 ans, je suis nĂ© Ă  Paris oĂč j’ai commencĂ© le handball et le football trĂšs jeune avec mes frĂšres et sƓurs.

À 15 ans, je choisis le handball en faisant mes dĂ©buts au CSM Finance, un super club de mon quartier du 17Ăšme arrondissement de Paris (Porte de Saint-Ouen). Je les embrasse d’ailleurs .

À 16 ans, le PSG me contacte (Paris handball Ă  l’époque), mais Pierre Devaux l’homme qui m’a initiĂ© au handball et a qui je dois tout, m’en dissuade car il privilĂ©gie le temps de jeu et me propose donc de faire des tests dans d’autre clubs de division 1 d’Île de France. C’est Ă  ce moment lĂ  que j’intĂšgre les -18 France de l’Us Ivry Handball.

Mon petit frĂšre Adama et ma sƓur Awa quand Ă  eux rejoignent le PSG l’annĂ©e d’aprĂšs.


Quelques annĂ©es plus tard, j’intĂšgre le centre de formation ivryen dirigĂ© par l’emblĂ©matique Daniel Hager. 2 ans aprĂšs, j’intĂšgre l’équipe de France -21 ans avec laquelle on devient champion du monde en 2015 avec des joueurs comme Nicolas Tournat, Adama Sako, Queido TraorĂ© et j’en passe. Ce fut l’une de mes plus grandes fiertĂ©s.

Suite Ă  cela, je signe mon premier contrat professionnel Ă  l’Us Ivry oĂč j’évolue durant 4 superbes annĂ©es en LidlStarligue.

En 2019 je suis contacté par le club historique de Benfica que je rejoins en juillet 2020.


Peux-tu nous expliquer ton choix du Benfica ? Tu avais d'autres possibilités ?

Oui, dĂ©jĂ  j’ai toujours eu la volontĂ© de jouer une coupe d’Europe un jour dans ma vie.

Le Benfica m’avais montrĂ© leur intĂ©rĂȘt depuis le dĂ©but de l’annĂ©e et entre temps le FC Porto, champion du Portugal, aussi. J’ai rencontrĂ© le prĂ©sident de Porto Ă  Ivry, on a bien discutĂ©, il Ă©tait trĂšs intĂ©ressĂ© mais c’est un grand club et leur organisation prenait un peu trop de temps. J’ai donc prĂ©fĂ©rĂ© concrĂ©tiser avec le Benfica qui avait un nouveau projet ambitieux avec des installations incroyables, des jeunes joueurs trĂšs talentueux comme : Sergey Hernandez International espagnol, Carlos Martins etc... plus d’anciens joueurs trĂšs expĂ©rimentĂ©s comme Kevyn Nyokas ex-international Français, Petar Djorjic International Serbe, OlĂ© Rahmel qui vient tout droit du gĂ©ant allemand Kiel.

L'idĂ©e d'ĂȘtre coachĂ© par une lĂ©gende comme Chema Rodriguez, qui parle en plus le Français a Ă©tĂ© importante dans mon choix.

Comment s'est passé ton intégration ?

Super bien, les portugais sont trùs accueillants et je suis quelqu’un d’assez sociable donc ça c’est fait naturellement. Parfois mon anglais est un peu bancale mais ça va je me rattrape avec mon langage des signes, il est redoutable haha.


Le Benfica est une véritable institution au Portugal, avez-vous des relations avec les autres sports du club ?

Effectivement, je ne connaissais pas la ferveur qu’il y avait autour de ce club. C'est quelque chose de complùtement fou. Avec les autres sports, c’est un peu comme une grande famille on se croise tous les jours aux entraünements, en muscu. On se supporte c’est super.


Peux-tu nous parler du championnat du Portugal, championnat qui attire de + en + les grands noms du handball ?

Avant, c'Ă©tait un championnat un peu nĂ©gligĂ©, on ne parlait pas du championnat portugais. Il a Ă©clatĂ© aux yeux du monde l’annĂ©e derniĂšre lors de la victoire du Portugal face Ă  la France ainsi que lors de la victoire du FC Porto face Ă  Montpellier.

C’est un championnat en pleine expansion avec 3 grosses Ă©curies europĂ©ennes : Porto, Sporting, Benfica. Il y a aussi d'autres Ă©quipes moins connues mais bourrĂ©es de talents. C’est un championnat qui devient de plus en plus attractif, c’est gĂ©nial.


Comment se passe tes débuts (6 matchs - 6 victoires et élimination coupe d'Europe) ?

Ça se passe plutĂŽt bien malgrĂ© l’élimination assez prĂ©maturĂ©e en coupe d’Europe. L’annĂ©e derniĂšre le club avait gagnĂ© ses 4 confrontations europĂ©ennes, cette annĂ©e on remporte la premiĂšre Ă  domicile face aux Fivers mais on perd en Autriche au match retour au goal-average ce qui est cruel mais c’est le sport.

Notre équipe est hyper prometteuse mais complÚtement nouvelle donc on avait besoin de trouver des automatismes. Cela commence à venir, la preuve nous sommes à 7 victoires en 7 matchs. Espérons que ça continue, nous sommes sur la bonne voie. Nous espérons soulever un titre cette année, nous en sommes capables.


Parle nous de l'équipe et de tes coéquipiers ?

Ils sont supers, il y a des personnalitĂ©s assez diffĂ©rentes. Certains sont foufou, d'autres assez calmes, l’ambiance est superbe. Ça fait vraiment plaisir d’arriver dans une Ă©quipe comme celle lĂ .


Tu n'arrives pas en terrain inconnu avec Kevynn Nyokas et Chema rordiguez ?

Effectivement comme je l’ai dit prĂ©cĂ©demment, j’arrive dans une Ă©quipe ou certaines tĂȘtes ne me sont pas inconnues. J’ai affrontĂ© la lĂ©gende espagnole Chema Rodriguez en LidlStarligue, qui est dĂ©sormais un super coach basĂ© sur la tactique comme la plupart des coachs espagnols. J’ai dĂ©couvert Kevynn Nyokas (41 matchs en Ă©quipe de France) qui est aussi une lĂ©gende du handball français. Il est super sympa et m’a aidĂ© Ă  m'intĂ©grer. J'apprends Ă©normĂ©ment au contact de mes coĂ©quipiers.


Quel est l'entraîneur qui a le plus compté dans ta jeune carrière ?

Tous mes entraĂźneurs ont comptĂ©, vraiment ! Mais les deux hommes sans qui je ne serais sĂ»rement pas lĂ  aujourd’hui sont : - mon premier entraĂźneur, Pierre Devaux, qui m’a appris ce sport

- et Daniel Hager, un homme incroyable, qui m’a donnĂ© ma chance et qui m’a appris Ă  devenir un joueur professionnel, je ne les remercierai jamais assez.


Quels sont tes objectifs pour la saison ?

Nos objectifs sont, de gagner tous les matchs afin de pouvoir soulever un titre Ă  la fin de l’annĂ©e. On travaille dur tous les jours pour ça. Nous sommes conscients que nous avons une Ă©quipe capable de remporter le championnat du Portugal.

Et pour cela, il faut bosser !

Notre deuxiÚme objectif, est de décrocher une qualification pour les prochaines compétitions européennes. On veut se rattraper par rapport à cette élimination prématurée.


Si tu devais faire une équipe de potes, quelle serait ton équipe ?


Haha vous allez me faire des ennemis !!!


Allier gauche forcément le moche :

Adama Keita

ArriĂšre gauche un autre moche :

Adama Sako

Demi centre ce fou :

Elohim Prandi

(Il joue aussi trĂšs bien demi centre)

ArriĂšre droit le malade mental :

Micke Brasseleur

Ailier droit l’étrange :

Cesar Castro

Pivot :

Bastien Kermouche

Gardien :

Jean Emmanuel Kouassi Merci Mahamadou pour l'interview. La Team handballtransfert te souhaite une bonne saison avec le Benfica.

Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités