• Team handballtransfert

Interview de Johan Boisedu, l'arrière gauche globe-trotter

Après une saison à Dijon, nous prenons des nouvelles de Johan Boisedu, l'arrière gauche réunionnais qui est prêt à relever un nouveau challenge.


Salut Johan, comment vas-tu ?

Très bien merci, une période de confinement pas simple à gérer. Mais bon nécessaire actuellement....


Parle nous de cette saison avec Dijon ? Ce ne sera pas ma meilleure expérience sportive. Cette saison est très contrastée avec des brèves apparitions et performances individuelles et surtout collectives. J'ai surtout le sentiment de ne pas avoir pu apporter tout ce que je pouvais. Mais bon, je dirais que même dans le négatif on peut toujours apprendre et avancer. Il n'y a pas d'âge.

Comment te sens-tu physiquement ? À travers les vidéos, sur les réseaux sociaux, on voit que tu es affûté? Physiquement je vais très bien, je travaille tous les jours dur pour être au top de ma forme.

La tête va bien, la passion est toujours là, donc je continue. Je m'estime être un vrai privilégié, encore aujourd'hui à 40 ans, pouvoir vivre de ma passion est un vrai "luxe".

Même si beaucoup de personnes s'arrêtent sur mon âge, je pense avoir prouvé que l'âge n'était qu'un chiffre, si on s'en donne les moyens.

Je pense, encore, être capable d'apporter quelque chose d'intéressant à certaines équipes dans leurs projets et objectifs.

Donc je vais continuer mon voyage dans ce milieu tant que je pourrai.

J'ai l'impression d'avoir déjà vécu plusieurs vies et carrières (Rires)


Quel type de projet recherches-tu pour cette saison? Comme mon parcours le montre, je n'ai pas de frontière, je ne cherche aucune sécurité d'emploi et pas de "standing" non plus.

Si le projet est intéressant et que je peux apporter ma pierre à l'édifice et transmettre un peu de mon expérience ce sera mission accomplie.


Forcément cela demande quand même un certain niveau d'exigence et de professionnalisme ou en tout cas un projet qui tendrait vers une construction, évolution, maintien ou autres...

Je suis ouvert à toutes propositions, je ne ferme aucune porte.

Si je dois repartir à l'étranger, en fonction des destinations, les critères changeront. En tout cas, je sais m'adapter en fonction de l'endroit où je choisis de poser mes valises ou plutôt mon sac à dos.


Quel est ton plus beau souvenir sportif à ce jour? Je n'ai pas de moment préféré. Durant ces 21 ans de carrière écoulés, tous ces moments ont été riches en émotion et surtout en enseignements, ce qui à fait de moi l'athlète et surtout l'homme que je suis aujourd'hui.

Si tu devais donner des conseils à un joueur français qui souhaite jouer en Espagne ? Le conseil que je donne aux joueurs, en général, c'est de vivre cette aventure éphémère au maximum, se donner les moyens d'être au top. Une carrière est relativement courte avec beaucoup d'aléas qu'on ne maîtrise pas toujours. Dans ce milieu il n'y a pas un seul chemin mais uniquement le chemin qu'on décide de prendre, être capable d'écrire son histoire et mettre de côté "le que va-t-on dire". Être en phase avec soi-même et les objectifs qu'on se fixe, parce qu'il faut en avoir des objectifs et travailler dur, on n'a rien sans rien.


Vivre le maximum de choses, s'enrichir au gré de ses voyages, découvrir des cultures, voir autre chose tout simplement. Il n'y a pas que l'argent qui est important, même si cela fait partie de l'équation. À la fin, quand tu te retournes sur ta carrière, le but est de ne pas avoir de regrets et faire en sorte que cette période de sportif pro vous apporte des choses dans votre vie d'homme.


Alors messieurs, le stylo est dans votre main, ne laissez personne écrire votre histoire à votre place.


Et les conseils pour les différents championnats dans lesquels tu as joué ? (Allemagne, Espagne, Qatar, pays du golfe) Tous ces pays ou régions ont leurs côtés positifs ou négatifs. En fonction de ce qu'on recherche, tout le monde peut y trouver son compte.

Pour ma part chacun d'entre eux on était riche d'enseignements


Championnat d'Allemagne : le meilleur championnat du monde avec toute son attractivité, très physique.

On peut dire que c'est la NBA du handball, le hand est une vraie religion dans ce pays. On joue des matchs de très haut niveau toutes les semaines où le 1er peut perdre chez le dernier.


Championnat d'Espagne :

Une autres vision du handball, une philosophie, ou la beauté du jeu prend le pas sur l'individualisme. Un flamenco ou chacun apporte sa touche. Une qualité de vie extraordinaire, les gens prennent le temps de profiter des moments simples de la vie. Pour ma part j'adore, España mi casa!!!


Les pays du golfe :

Quoi qu'on puisse en dire ou en penser, ce sont des régions de tolérance et de partage tournées vers le monde. J'y ai vécu 8 années de ma vie. Comme tout le monde, j'y suis arrivé avec des idées pré-conçus, mais j'ai beaucoup appris. Etant natif de île de la Réunion, j'y ai retrouvé certaines valeurs communes: tolérance, le vivre ensemble ...

Mon fils de 9 ans a grandi dans un contexte sain et sécuritaire en apprenants que nos différences sont une vraie richesse.

Voilà mon bilan de mes 21 années d'athlète de haut niveau, le sport est une vraie opportunité pour les personnes qui souhaitent découvrir et vivre des choses extraordinaires.

To be continued....

Pour le moment, Johan à des touches, mais n'a pas encore trouvé son prochain point de chute. Si vous souhaitez un joueur d’expérience, puncheur, n'hésitez pas à nous contacter, nous transmettrons votre message. Merci Johan et bonne continuation La team handballtransfert

Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités