Interview – Dans les coulisses de l’Eurotournoi : Après-match avec Thierry ANTI

A l’occasion du dernier Euro Tournoi de Strasbourg, nous sommes partis à la rencontre de l’entraîneur du HBC Nantes, Thierry Anti.


Une première participation à l’Eurotournoi pour le Vice-Champion d’Europe des clubs ?


“Nous sommes contents d’être là et d’être invités. C’est une fierté de prendre part à ce plateau exceptionnel.”


Votre premier match jeudi 23 août face à Montpellier avait des allures de revanche de la dernière finale de Ligue des Champions. Comment l’avez-vous appréhendé ?


“Une belle victoire de Montpellier (31 à 27) mais il faut relativiser. Il me manque des joueurs dans l’axe central. Il était important de faire travailler l’effectif et de préserver les joueurs avec beaucoup de rotations.”


Pour votre deuxième match, le 24 août, vous avez rencontré Veszprém. Les Magyars l’ont emporté 28 à 24.


“Malgré le résultat, ce fut un bon match. Le portier hongrois, Arpad STERBIK, a réalisé un match remarquable. Nous avons eu beaucoup de déchets à la finition mais les joueurs ont produit des choses intéressantes, avec un jeu de qualité.”


Pour la reprise, vous avez joué un premier match amical à Lisbonne face au Benfica, gagné 31 à 29. Un deuxième match face à Chartres, pensionnaire de Proligue qui ambitionne depuis quelques saisons d’accéder durablement à la Lidl Starligue, que vous avez gagné 34 à 28. Pour finir, en Allemagne, vous avez remporté la Sparkassen Cup.


Quel bilan dressez-vous à l’issue de l’Eurotournoi, avant le début des compétitions officielles dès la semaine prochaine, avec le Trophée des Champions à Montbéliard ?


“Un bilan positif dans l’ensemble. Nous voyons quels sont les points à améliorer avant d’aborder les compétitions. Il nous faut renforcer notre défense en restant fidèle à ce qui fait le jeu Nantais, un jeu rapide qui amène à des scores élevés. Pour pouvoir être compétitifs, il faut une grosse envie pour rentrer dans cette saison et la vivre pleinement. Nul doute que les garçons l’auront mais il faut également éviter les blessures, s’en prémunir. De façon générale, il y a une solide concurrence, de nombreux prétendants et une forte densité de clubs compétitifs avec de gros effectifs dans les pays de l’Est.Nous jouerons les places 5/6, avec l’envie de gagner bien sûr mais toujours dans une perspective de travail. De plus, il sera intéressant de pouvoir assister en tant que spectateurs à la finale de l’Eurotournoi PSG-Montpellier. Ce sera riche d’enseignements.”

Revue d’effectif …Vous témoignez votre confiance à David BALAGUER qui prolonge jusqu’en 2022 et à Olivier NYOKAS jusqu’en 2021. Valero RIVERA qui a joué au H de 2010 à 2016 est de retour et vous intégrez à l’effectif pro deux joueurs issus du centre de formation, Florian DELECROIX et Lucien AUFFRET, sans compter ceux qui l’ont été auparavant. On note une stabilité de l’effectif. Un choix ?


“Notre effectif est stable et c’est un choix, un peu comme Montpellier cette année. Il y a une bonne ambiance dans le groupe. C’est un groupe qui vit bien. Nous avons une grande confiance en l’équipe et dans les joueurs dont nous pensons qu’ils peuvent faire des choses intéressantes quand l’on se projette.”


Comment expliquez-vous la montée en puissance du HBC Nantes devenu un club incontournable sur l’échiquier national et qui aspire à l’être, en toute humilité, à l’échelon européen ? De l’extérieur, on ressent une belle synergie, une bonne dynamique dans le club.


“C’est une évolution qui a nécessité une dizaine d’années pour se structurer, passer un cap et atteindre ce haut-niveau.Il y a un public fidèle. Nous avons 2300 abonnés et 1200 VIP à l’année, ce qui nous assure 3500 places régulières à chaque rencontre. Nous nous obligeons à en limiter le nombre afin de laisser la possibilité à d’autres spectateurs de venir suivre l’équipe. Nos partenaires jouent un rôle prépondérant. Lors de la montée D1, il y avait 82% de partenariat public et 18 % de privé (précisions de Gaël PELLETIER, Président du HBCN). A l’heure actuelle, c’est l’inverse : c’est extrêmement rare et c’est ce qui nous permet d’être sereins. Les avant-match, les mi-temps, les après-match sont des moments importants. Le VIP est devenu un réel lieu d’échanges entre partenaires, un lieu d’affaires.”


La formation nantaise est reconnue et bien représentée dans les équipes de France Jeunes.


« Bien que nous soyons parvenus à atteindre le haut-niveau, nous sommes attachés à la formation. Elle est primordiale. Nous avons le souci d’intégrer des joueurs issus du centre de formation.”


Quels sont vos objectifs pour l’avenir ?


“Nous voulons pérenniser ce niveau mais ne pas être prétentieux. Nous avons des visées sur le titre de Champion de France mais avec beaucoup d’humilité et de respect car Paris est le grand favori et Montpellier est Champion d’Europe des clubs.”


Des ambitions ?


“Il faut « courir plusieurs lièvres à la fois » pour atteindre son but. Il y a une vitrine à trophée à remplir et il est toujours important d’en remporter.”


L’équipe du HBC Nantes a terminé l’Eurotournoi par une très belle 5ème place et une prestation de qualité, en l’emportant sur le HC Vardar Skopje, 29 à 27 dans le money time. Il y avait un score de parité, 27 à 27, à 1 minute 45 de la fin ! Ce match de classement a tenu toutes ses promesses et bien au-delà. Au mano a mano tout au long de la partie, le jeu était léché d’un côté comme de l’autre offrant tant aux initiés qu’aux profanes un spectacle haletant, de haut vol. Le match verra les deux gardiens, Arnaud Siffert (18/45 arrêts) d’un côté, et Dejan MILOSLAVLEJ (18/47 arrêts), de l’autre, s’illustrer. Du côté du Vardar, les cadres, Dainis KRISTOPANS (6/8), Ivan CUPIC (4/6 dont 3/4 pen.), Timur DIBIROV (4/7) moins en réussite que sur le reste du tournoi, et Sergei GORBOK (5/11) ont tenu la baraque. Du côté des Nantais, Olivier Nyokas (4/8) de retrouver de la confiance après une longue absence et beaucoup d’abnégation pour revenir à son plus haut-niveau , un Nicolas TOURNAT ( 5/7) des grands soirs et un Valero RIVERA magistral (8/10 dont 4/4 pen), fidèle à sa réputation. Le collectif Nantais est au diapason. De bon augure si les mires sont ajustées et de quoi nous mettre en appétit pour la saison qui s’annonce !


Le bilan demeure très positif, même si le coach nantais a déploré, comme sur les deux matches précédents, un manque de réussite à la finition. A une semaine du Trophée des Champions et une dizaine de jours de la reprise officielle, le tenant du titre, bien qu’humble, a soif de victoires !


Lynda Claude


Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités