European League (M) | 8ème de finale : Diverses options pour les clubs français

Le jour J est arrivé ce mardi soir avec les matchs aller des 8èmes de finale de cette coupe EHF masculine. Quel est le bilan ? On peut dire que sans vendre la peau de l'ours que Toulouse a réussi sa soirée européenne devant le Benfica (+4), Nantes devra se montrer costaud à Berlin, mais reste en course après sa victoire et que Nîmes défait en Slovénie de 7 buts doit chercher un authentique exploit au Parnasse.

Quatre clubs français engagés dans cette compétition et trois toujours en course pour une place en quart de finale. Le bilan est très flatteur, mais il y a la réalité du terrain. Celle-ci vient de rendre un premier verdict à l'occasion des 8èmes de finale aller de l'épreuve.

Toulouse en ballottage favorable

Une affluence qui en dit long sur les ambitions du Fenix Toulouse et une salle à guichets fermés (+ de 4200 spectateurs) pour la venue du Benfica Lisbonne. Les joueurs de la ville rose passent par tous les états face aux portugais emmenés par l'efficace Petar Djordjic auteur de 13 buts. Le Fenix trouve la recette pour non seulement revenir en jeu dans cette partie et conclure la soirée comme il se doit (38-34 SF). De quoi bien préparer le retour au Portugal.


Du 50/50 pour Nantes avant le retour

Ce fut une situation assez similaire en Loire-Atlantique pour le HBC Nantes qui remporte le choc aller devant le Füchse Berlin, mais sur le plus petit des marges (25-24). La qualification est toujours d'actualité, mais le retour outre-Rhin promet une belle réception pour le H ! Ce choc va bien entendu tenir ses promesses et le public connaisseur de Nantes sera en haleine pendant l'heure de jeu. Les gardiens vont eux aussi assurer le spectacle comme il se doit avec Nielsen (14 arrêts) et Milosavljev (18 arrêts). Alors on peut se dire que la situation aurait pu être pire après un début de match raté (-4), mais quelques regrets après le retour en force des nantais et un +3 qui aurait changé la donne (25-22). Berlin repart de Loire-Atlantique avec un seul but de retard et tout est encore possible dans les deux camps.


Exploit et rien d'autre pour Nîmes

Enfin, une soirée compliquée dans l'est de l'Europe pour l'USAM Nîmes qui s'incline dans la salle de Gorenje Velenje et assez nettement (22-29). Une sortie vraiment délicate pour les gardiens souvent en échec sur le portier slovène et qui manquent de percussion défensive. Un résultat sans appel avec 9 buts de retard dans cette partie, avant de réduire quelque peu l'addition finale, mais corsée malgré tout. L'exploit au Parnasse pour le retour ? Une chose est certaine sans ce dire devin : un match en mode XXL doit être sortir du chapeau de la Green Team sinon ce sera la fin de l'aventure européenne !

Sébastien pour Handballtransfert