Europa League (M) | Belle option prise par Magdebourg à Nantes

Il faudra clairement un match parfait, voir un exploit pour espérer que Nantes rejoigne le dernier carré de cette coupe d'Europe après son revers ce jeudi soir face au SC Magdebourg (28-25). Le retour s'annonce bien entendu compliqué chez les Gladiators, leaders actuel de la Bundesliga et intraitables cette saison sur leur terre.

On peut certes regretter les décisions du duo arbitral islandais, assez lourd sur le sifflet, mais ce sont bien les Nantais qui ont déjoué et manqué de lucidité en seconde mi-temps. Le duel va enjouer le nombreux public de la H arena qui peut apprécier les arrêts de son gardien Emil Nielsen (13 au total), les missiles de Minne et un +2 au repos (13-11). Alors oui, on sait toutes et tous que cela ne suffit pas de loin pour mettre le doute dans les têtes allemandes.


La réponse va d'ailleurs arriver très vite au retour des deux formations avec l'égalisation du SCM (13-13). Au tour des hommes de Wiegert de prendre la tête (14-13) avec une défense bien en place et qui pousse Nantes à la faute. Fort heureusement, Mickaël Robin se montre vigilant en stoppant 2 penaltys, puis ses équipiers semblent à nouveau retrouver un jeu bien plus cohérent (16-16 puis 19-16). Il y a avait plusieurs paramètres à prendre en compte hier soir avec Théo Monar rapidement sanctionné en première période et sous la menace du rouge et plusieurs exclusions temporaires du plus mauvais effet. On y ajoute les arrêts de Jannick Green le futur parisien et le retour de son collègue Mike Jensen décisif en fin de match, les excès de précipitations côté H et une nervosité qui gagnait les rangs ligériens. Magdebourg garde ses esprits avec un grand calme et peut compter sur les exploits de son gardien et assure ce succès précieux en Loire Atlantique (28-25). Autant dire que les équipiers de Magnusson (6 buts) ont pris une belle option pour le retour et une qualification en demi-finale.


Sur les autres terrains d'Europe

Les Polonais du Wisla Plock sont eux aussi en position favorable après être revenus de Schaffhausen avec une victoire (33-31). Certes, les Suisses peuvent encore y croire, mais en Pologne le retour promet d'être "chaud". Mené de 2 buts à la pause, le Benfica Lisbonne bourreau de Toulouse au tour précédent met un bon coup d'accélérateur pour dominer les Slovènes de Gorenje Velenje tombeurs de Nîmes (36-29). Enfin la belle surprise est venue de la victoire des croates de Nexe face à Gudme l'un des candidats au podium (32-27). Les Scandinaves sont capables de renverser la tendance chez eux , mais il ne faudra pas refaire les mêmes erreurs pour entrevoir l'espoir d'une qualification.


Sébastien pour Handballtransfert