Euro 2022 (M) | Qualifs : La France reste dans les starting blocks !

Dernière mise à jour : janv. 10

Une défaite concédée quelques jours plus tôt en Serbie (24-27) et l’équipe de France de handball débutait mal son année 2021. Les Bleus avaient à cœur de se refaire une santé pour ce retour du côté de Créteil pour les qualifications de l’Euro 2022 et pouvoir partir un peu plus sereinement en Egypte pour le mondial masculin.

crédit photo : FFHandball / S.Pillaud

Poussif, poussif

Un début de partie compliqué pour les tricolores qui se heurtent à une équipe serbe très combative et qui trouve facilement des solutions face à une défense française en grande difficultée. Profitant de la maladresse des Bleus, les Slaves mènent facilement de 3 buts (4-1, 5’). Heureusement que Vincent Gérard sort deux arrêts consécutifs et la bande à Guillaume Gille semble trouver la bonne alchimie pour recoller à une petite longueur. Un jeu plus posé et Ludovic Fabregas ramène la France (4-4) et les échanges restent assez équilibrés l'espace de plusieurs minutes. Cependant, la Serbie profite des nouveaux échecs offensifs des tricolores qui butent sur l'excellent Vladimir Cupara pour reprendre les commandes (9-7). Le portier de Veszprem fait la différence et ses équipiers ne sont pas en reste pour voir les Serbes bien plus réalistes s'octroyer 3 longueurs de mieux au terme du premier acte (15-12 MT).

crédit photo : FFHandball / S.Pillaud

Du mieux en fin de match, mais...

Au retour des vestiaires, les coéquipiers du capitaine Guigou essayent de poser des problèmes à la défense des Balkans, qui ne laisse pas énormément d’occasions aux Bleus. La seconde période ressemble étrangement à la première avec une équipe de France en échec au tir et une équipe serbe, extrêmement réaliste qui mène toujours de 3 buts à 20 minutes de la fin. Les Français peuvent s’appuyer sur leur jeunesse à l’instar d’Hugo Descat (4 buts) et Dika Mem (2) qui tentent de redonner un peu d’espoir à leur équipe et recoller à une petite longueur (20-21, 45'). C’est une partie un peu plus équilibrée entre les deux nations, avec une équipe de France qui retrouve un peu plus d’efficacité au but et qui parvient enfin à égaliser à 6 bonnes minutes du terme (24-24). Les Français ont en main les ballons pour faire la différence, mais le portier serbe continue de faire tant de mal aux artilleurs adverses. Offensivement les hommes de Toni Gerona restent toujours aussi efficaces à l’image du duo Djordjic / Marsenic (7 et 8 buts). Malgré 3 longueurs de retard, la France revient une fois de plus dans le sillage de l’équipe des Balkans avant de gâcher la balle de match après que N’Guessan ne trouve Cupara une dernière fois sur sa route (26-26 SF). Une déception légitime pour les hommes de Gille devant, il faut le reconnaître, une Serbie très intéressante et avec un visage séduisant aussi bien en attaque qu’en défense. Le partage des points au final pour ce match retour et il reste encore de travail à nos Bleus pour être prêt pour le mondial la semaine prochaine.


A Créteil, Laïla El Guif