Euro 2020 (F) | Les Pays-Bas chutent d'entrée ! Carton plein pour la Norvège qui assomme l'Allemagne

Une journée très intéressante et qui a offert son lot de suspense, mais aussi de surprises et de taille. La défaite des championnes du monde hollandaises devant la Serbie, le nul entre l'Espagne ou la Suède, sans oublier une Norvège qui déroule avec aisance face à l'Allemagne. Petit retour sur les matchs du samedi et vivement la suite !

Copyright : Kolektiffimages


Groupe B : La Russie au finish, Idehn sauve la Suède

Facile vainqueur de l'Espagne, la Russie vice championne d'Europe s'est défaite non sans mal de la République Tchèque (24-22, 15-13). La faute à une Petra Kudlackova de feu et élue joueuse du match avec 16 arrêts et un 40% de réussite. La gardienne tchèque va tenir la baraque, permettre à son pays de mener au score (8-5) et de rester aux basques des Tsarines (18-18 puis 19-21). Hélas, la Russie ne craque pas et assure sa fin de match grâce à Maslova qui inscrit les deux derniers buts de son pays (+2 au final). Dommage pour les joueuses de Jan Basny qui n'ont pas vu leurs efforts récompensés...


Ce fut également disputé entre une Espagne qui se devait de gagner et la Suède qui entendait confirmer son succès lors de la première journée. C'est sur un score de parité que se quittent les deux nations et cela fait bien entendu l'affaire des Suédoises qui seront bien au tour principal (23-23, 10-13). Rageant pour les Ibères qui livrent une prestation tout autre que face aux russes avec une Silvia Navarro à son avantage (42 % de réussite sur sa ligne). Malgré 3 buts de retard, Gonzalez permet aux espagnoles de repasser devant au repos (+3). Le second acte sera marqué par le retour en jeu des coéquipières de la nantaise Hagman et un long chassé croisé. Une fin de match tendue avec le rouge direct pris par Lara Gonzalez et deux dernières occasions d'arracher la victoire, mais l'ex brestoise Filippa Idehn (5 arrêts) est sur la route et les Suédoises préservent ce match nul et la qualification.


Groupe C : La Serbie refroidit d'entrée les Pays-Bas

Match reporté suite au cas du Covid détecté dans les rangs de la Serbie (article précédent) et finalement les Slaves ont eu le feu vert pour affronter ce samedi les Pays-Bas sous les ordres de l'entraîneur messin Emmanuel Mayonnade. Le moins que l'on puisse dire est que ce jour de repos non programmé à fait du bien aux Serbes qui se payent tout simplement les championnes du monde bataves (29-25). Quelle partie des partenaires de Jovana Stoiljkovic (3 buts), tout simplement dominées en première mi-temps (9-15) et qui comptent encore 6 buts de retard à l'entame du dernier quart d'heure (16-22). Des Pays-Bas trop confiant ? Toujours est-il qu'autour de l'intenable Katarina Krpez-Slezak (10 buts, 71% au tir et 5/5 au pen), la Serbie inscrit un incroyable 8/0 pour s'emparer des commandes (23-22) et prendre patiemment le chemin de la victoire. Un but d'avance qui se transforme en un +4 après un dernier rush gagnant et qui laisse aux Serbes l'occasion de laisser éclater leur joie à la hauteur de l'exploit et de leur prestation ! Ce groupe pourrait-être, pourquoi pas plus indécis que prévu ! Ce sont donc les deux nations des Balkans : Croatie et Serbie qui se partagent pour l'heure les 2 premières places, même si tout reste à faire.

Groupe D : La Roumanie retrouve des couleurs, la Norvège se fait plaisir et affole les compteurs

Copyright : Kolektiffimages


Obligation de gagner pour la Roumanie au moment de poser le pied sur le terrain face à la Pologne battue elle aussi lors de son entrée dans la compétition. Message reçu par Cristina Neagu (8/16) et l'équipe des Carpates, mais une victoire sans forcément briller (28-24). Un début de partie serré (4-4) avant l'envol polonais qui se traduit par un +5 et encore un matelas de 4 longueurs au repos (15-11). Neagu ramène son pays (18-18, 45'), mais ce n'est qu'au cours du money time que la Roumanie assure définitivement son succès avec l'aide précieuse de Cristina Laslo (6/7) et Lorena Ostase (6/7). Un écart qui ne traduit par réellement la prestation des Roumaines qui devront encore monter d'un cran pour un ultime coup de rein contre... la Norvège !


Le choc entre les deux vainqueurs de la première journée va durer 10 minutes environ avant de voir la machine norvégienne s'emballer et ne laisser que des miettes à une Allemagne dépassée dans tous les domaines ! Un score lourd dans un Euro avec le succès sans appel de la Norvège qui domine une bien pâle équipe germanique (42-23, 22-14). Festival signé Nora Mork (12/15, 80% au tir) et déjà une avance confortable pour les reines scandinaves à la pause (+8) et les 30 minutes suivantes restent dans le même esprit. Un triplé pour Mork et les Oftedal voir Camilla Herrem (7/7) s'en donnent à coeur joie et les Allemandes n'ont plus grand chose à opposer, si ce n'est leur courage. Seulement 9 buts marqués en seconde période par Xenia Smits (4/6) et ses compatriotes et une défaite cinglante qui sonne faux après avoir parfaitement entamé cette compétition (-19). Il va falloir se remettre de cette claque et réaliser un dernier effort pour assurer la présence de la Mannschaft au tour principal car les Scandinaves, sans surprise seront de la partie.


Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités