Euro 2020 (F) | La France régale devant la Croatie et retrouvera la Norvège dans sa quête d'or !

Rendez-vous est pris ce dimanche (18h) pour la grande finale de cet Euro féminin et la rencontre que beaucoup attendaient entre l'équipe de France tenante du titre et la Norvège et ses six couronnes européennes. La France a survolé son sujet avec une très belle copie devant la surprenante Croatie (30-19) et la Norvège a attendu son heure pour coiffer au poteau le Danemark (27-24). Les deux favoris vont donc en découdre pour tenter de monter une fois de plus sur le toit pour l'Europe pour 2 ans.

crédit photo : S.PILLAUD / FFHandball

Interdiction de passer !

crédit photo : S.PILLAUD / FFHandball


Défense de passer ! La Croatie la belle invitée surprise dans ce dernier carré va buter pendant une heure entière sur le bloc défensif tricolore et coup de chapeau à Olivier Krumbholz qui tactiquement a sortir une défense 1-5 de feu. Ne pas négliger l'attaque française qui gère parfaitement son affaire et bouscule la défense slave pendant la première demi-heure. Le résultat à la pause est donc sans appel avec 10 buts d'avance en faveur d'une équipe de France dominatrice et plus que concentrée sur le sujet (15-5 MT).


La copie rendue sur cette demi-finale va être quasi-parfaite à l'exception faite d'un petit relâchement au retour du vestiaire et vite oublié après un temps mort énergique du sélectionneur tricolore. Les Croates vont retomber sur la muraille française et après Amandine Leynaud en première mi-temps (38% d'arrêts), au tour de Cléo Darleux (42% avec un joli 8/19) de prendre parfaitement le relais. La défense française avait usé la grande arrière Camila Micijevic (2/5) et va continuer sur la même cadence dans ce second acte. La jeune Kalidiatou Niakaté (photo de tête, 4/5 au tir) va poursuivre le festival et dynamiter la défense des Balkans et une Téa Pijevic (7 arrêts) qui aura essayé de faire au mieux devant la vague bleue. La France boucle avec aisance et maîtrise sa demi-finale (+11 au final) et ne manque pas son rendez-vous dominical pour une nouvelle finale avec l'ambition de conserver sa couronne acquise sur ses terres en 2018 !

La Norvège use le Danemark

crédit photo : Jozo Cabraja / Kolektiffimages


Une demi-finale à suspense et que certains ont qualifié de finale avant l'heure dans ce duel 100% scandinave. Cette rencontre fut bien plus indécise que la demi-finale de nos françaises et le Danemark peut s'estimer déçu du résultat après avoir bousculé les Norvégiennes dans les grandes largeurs. En effet, le pays hôte de l'Euro trouve la bonne alchimie et les bons ingrédients pour prendre les commandes et mener la danse de 4 unités (12-8) avant de compter encore 3 longueurs de mieux à la pause (13-0). L'exploit était possible pour Sandra Toft (12 arrêts sur 36 tirs) et les Danoises avait un passage à vide qui relance la Norvège et relance l'intérêt de cette superbe demi-finale. Le jeu s'équilibre et on se regarde les yeux dans les yeux (21-21) avant de voir la défense norvégienne et la gardienne Katrine Lunde mettre les choses au point. La fatigue et surtout toute la qualité du jeu des équipières de Stine Oftedal (4 buts) va faire la différence (26-22). La Norvège tient sa victoire et le Danemark malgré toute son envie et sa volonté ne jouera pas sa finale sur ses terres (27-24 SF). Multiplie championne d'Europe, la Norvège va pouvoir tenter de récupérer son bien ce dimanche et le Danemark devra surmonter son immense déception pour chercher le bronze aux dépens de la Croatie.

La Russie pour l'honneur

En milieu d'après-midi, la rencontre pour la place 5/6 et la Russie termine cet Euro à la 5ème place après sa victoire devant les Pays-Bas (33-27, 18-13). Un match pour l'honneur puisque seuls les 4 demi-finalistes avaient leur billet pour le prochain mondial. Cela n'a pas empêché de voir les deux nations réussir de belles choses et les Tsarines finissent cet Euro danois avec le sourire et une belle partition récitée face aux Bataves pour conclure au 5ème rang. De quoi préparer l'avenir avec le retour des cadres absentes lors de cette compétition.