Euro 2020 (F) | La France au bout du suspense !

Une entrée en matière qui fut très compliquée pour nos Bleues, qui arrivent pourtant à prendre au finish le meilleur sur le Monténégro (24-23). Les Françaises sont passées par tous les états dans cette rencontre et outre la victoire, devront monter d'un cran notamment pour la fin du premier tour et en vue de leurs objectifs.

crédit photo : S.PILLAUD / FFHandball


Le jour J était arrivé pour l'équipe de France féminine tenant du titre qui allait entrer dans la compétition avec au programme le Monténégro. Des Bleues crispées, tendues au dire du sélectionneur tricolore Olivier Krumbholz au sortir de la rencontre. En effet, l'entame fut timide voir maladroite avec pas mal de fautes directes. Le résultat au tableau d'affichage parle de lui même (0-2 puis 4-9). Le Monténégro qui ne fait pas forcément partie des outsiders de cette compétition, réussi ses actions et s'offre le luxe de faire le spectacle avec notamment 2 splendides kung-fu conclus dans cette partie. Heureusement que la France sort de sa léthargie dans les 10 dernières minutes de chaque période. Car franchement, les Françaises ont été dans le dur la plupart du temps avec à souligner une solide défense voir rugueuse des Slaves pendant 60 minutes.

crédit photo : S.PILLAUD / FFHandball

Au bout du chemin la délivrance

Les arrêts d'Amandine Leynaud en première période et Béatrice Edwige à la finition permettent de revenir enfin à hauteur (11-11), avant un dernier but signé Despotovic pour laisser le Monténégro devant (12-11 MT). Jovanka Radicevic et Majda Mehmedovic trouvent les espaces et tout était à refaire pendant l'espace de vingt bonnes minutes (12-15 / 17-17 / 18-20). La salut arrive une fois de plus en fin de match avec le rôle prépondérant des gardiennes et au tour de Cléopâtre Darleux de faire la différence tout comme la jeune gauchère Aissatou Kouyaté (3/3), les ailières Valentini (photo de tête) et Coatanea finissent le travail. Succès aux forceps après une longue course poursuite dont l'histoire se termine bien (24-23). Place à la Slovénie (dimanche 18h15) et une fois encore, la France devra montrer son plus beau visage afin de justifier son statut de championne d'Europe.

Le Danemark à son aise

Le pays organisateur ne manque pas sa première et domine la Slovénie (30-23 SF). La gardienne brestoise Sandra Toft (10 arrêts) et les Scandinaves vont attendre la seconde mi-temps pour déborder pleinement les Slovènes de l'autre brestoise Ana Gros (3/6 au tir). La Slovénie va donc devoir réussir une "perf" contre la France pour pouvoir encore exister dans ce groupe A.