Euro 2020 (F) |Contrat rempli pour les Bleus en Islande

Une seconde victoire dans leur poule pour l’équipe de France féminine qui l’emporte en Islande de 6 longueurs (23-17). Les Françaises réussissent leur entrée en matière dans ces qualifications avec un bilan comptable parfait. Dans la seconde rencontre du groupe, c’est sans surprise que la Croatie est revenue victorieuse de Turquie (30-21), et occupe la première place en compagnie des Bleues.




Voyage en terre islandaise en ce dimanche pour les Bleues. La victoire fut à nouveau au rendez-vous, même si la prestation globale n’a pas forcément satisfaite le sélectionneur national Olivier Krumbholz (voir ci-dessous). L’entame fut pourtant réussie (+3), avant d’assister à plusieurs tirs manqués et des ballons offerts qui remettent l’Islande sur orbite. La preuve avec ces deux temps morts posés au cours du premier acte par le coach tricolore ! En fin de première mi-temps les Française se remettent quelque peu la tête à l’endroit et creuser un nouvel écart de 3 buts (13-10 MT).


La défense : clé de la victoire


Offensivement les Françaises se montrent empruntés dès le retour sur le terrain et tout était à refaire (13-13). La défense 1-5 proposé par les Scandinaves pose problème aux équipières de Camille Ayglon (en photo) et la France est bien en tête, mais sans réellement laisser clairement leur adversaire derrière. Catherine Gabriel à la bonne idée de sortir plusieurs ballons importants et dans la foulée, Zaadi et Niombla parviennent enfin à convertir clairement leurs tentatives (21-16). La fin de rencontre tourne en faveur des Bleues qui ne laissent plus les Islandaises souffler. Un succès de 6 longueurs (23-17), pour clôturer cette semaine internationale et prochain rendez-vous pour la France contre la Croatie en 2020 pour la suite de ces qualifications. Prochaine étape avec les Mondiaux au Japon en fin d’année et les Championnes du Monde seront attendues au tournant !


Déclarations après Islande - France (source : service de presse de la FFHB)


Olivier Krumbholz : L’essentiel est acquis. Nous n’avons pas bien joué, c’est certain. Nous avons rencontré trop de difficultés à maîtriser leur défense 1-5 et énormément de montées inversées. On s’est fragilisé tout seul dans ce match, en ne voyant pas les évidences, en ratant des tirs aux ailes, aux sept mètres ou en contre-attaques. Les Islandaises de leur côté ont fait un bien meilleur match que mercredi en Croatie. A l’instar de leur gardienne que l’on a encore fait briller. Maintenant, l’essentiel était de gagner. Nous avons eu deux bonnes gardiennes et suffisamment de lucidité pour se sortir d’un tel match. Dans la vie, il faut savoir se contenter de cela. Nous avons gagné de six buts. Une victoire certes impérative sur notre parcours, mais alors que des filles ne sont pas trop dans le coup en ce moment. Il va falloir se remettre d’aplomb avant le Mondial. Nous ne sommes pas compétitifs par rapport aux meilleurs actuellement.


Grâce Zaadi : On ne peut forcément pas être totalement satisfaite de notre prestation. Mais il faut savoir l’accepter des fois. Certes, nous n’avons pas très bien joué, cela peut arriver. L’essentiel reste le tableau d’affichage. C’était un match quand même un peu difficile dans l’engagement et l’intensité. Elles jouaient sur un faux rythme, avec de longues attaques, et à contrario une défense 1-5 particulière. Il fallait venir s’imposer. On pensait sans doute que ce serait plus facile par rapport à leur production de mercredi en Croatie. Au contraire, elles voulaient se racheter. On savait que ce serait compliqué. La semaine se termine bien. Nous étions toutes contentes de se retrouver. Nous avons vraiment bien travaillé, à chaque séance, et continuons d’avancer vers notre premier objectif de cette fin d’année 2019.


Manon Houette : La semaine a fait beaucoup de bien. Cela fait plaisir de se retrouver car les moments sont rares en fait. Nous avons bien bossé malgré tout. Nous étions aujourd’hui clairement un peu molles. C’est pénible de sortir d’un tel match, où elles nous ont mis en difficulté sur leur défense étagée. Nous étions pourtant prévenues. Il faut retenir que tout le monde a eu l’occasion de s’exprimer sur le terrain. Il y a des journées moins fastes. Nous avons seulement fait le boulot en l’emportant. Nous aurions aimé prendre plus de plaisir aujourd’hui. Cela nous donne aussi quelques pistes de travail. Comme nos échecs récurrents aux shoots. L’objectif était de se retrouver, bosser, et prendre du plaisir. C’est ce qui nous manque à la sortie d’un tel match.


STATISTIQUES :


ISLANDE - FRANCE : 17-23 (10-13)

Arbitres : MM. Nichlas Nygaard et Nicklas Mark Pedersen (Danemark)

À Hafnarfjördur, Ithrottamidstod Hauka - 500 spectateurs

Islande : Gardiennes : Thorsteinsdottir (tout le match, 9/32 arrêts), Simonardottir - Joueuses de champ : Jacobsen, Stefansdottir (4/8), Jonsdottir (2/3), Thrastardottir (0/1), Knutsdottir (6/7 dont 5/5), Haraldsdottir, Orvarsdottir (1/7), Davidsdottir, Einarsdottir, Oskarsdottir, Hauksdottir, Sturludottir (3/4) et Magnusdottir Björnsdottir.


France : Gardiennes : Leynaud (30 minutes, 5/15 arrêts), Gabriel (30 minutes, 7/14 arrêts) - Joueuses de champ : Nocandy (0/1), Dancette (1/2), Coatanea (2/3), Ayglon-Saurina (3/4), Bouquet (1/1), Pineau (0/1 dont 0/1), N’Gouan (0/1), Zaadi Deuna (4/7 dont 0/1), Houette (1/3), Sercien-Ugolin (3/3), Edwige (1/1), Foppa, Nze Minko (2/2) et Niombla (5/7 dont 1/2).

Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités