EdFF : Bilan parfait pour les Bleues à la Japan Cup

Les Françaises viennent de finir leurs matchs tests avant d'entrer dans le vif du sujet lors du mondial féminin au Japon. Au sortir de leur succès face au Brésil, les Bleues enchaînent parfaitement contre le Japon (28-23) et la Slovénie (33-21). Les choses sérieuses se rapprochent à grands pas avec la Corée du Sud comme premier adversaire des tricolores le 30 novembre pour l'ouverture du mondial.

Deux nouvelles victoires de la part de l'équipe de France féminine qui remporte la Japan Cup avec un bilan parfait ! La mise en route fut propre face au Brésil (33-22) et le Japon fut au menu pour la suite des festivités. Un adversaire au jeu atypique, surprenant offensivement, capable de varier les systèmes défensifs et de poser pas mal de problèmes. Certes, il y eu des échecs sur la gardienne bisontine Sakura Kametani, mais la France va répondre présente et remporter cette nouvelle opposition (28-23.) De quoi bien préparer la 3ème et dernière journée face à la Slovénie. Un jeu plus "classique" proposé aux joueuses d'Olivier Krumbholz, qui dominent leur sujet et s'imposent haut la main (33-21). Un bon quart d'heure de jeu sera nécessaire pour voir la machine tricolore prendre la main avec une assise défensive qui porte ses fruits. En seconde période, les Françaises continuent d'enfoncer le clou avec toujours une volonté évidente de faire tourner l'effectif. Les Slovènes sont elles aussi en mode "travail" dans cette rencontre et la seconde période va voir les 2 sélectionneurs ne prendre aucun risque, puisque l'issue finale n'allait plus échapper aux Bleues.


La suite du programme sera basée sur du travail de réglages avant le jour J. Ces derniers résultats se sont avérés probants, il convient de garder une certaine prudence au moment d'attaquer la compétition officielle. Le groupe tricolore va voir les renforts de Pauletta Foppa et Tamara Horacek dans les jours qui arrivent et tout ce beau monde va ensuite pouvoir entrer de plain-pied dans ce mondial 2019.


Déclarations après France - Slovénie :


Olivier Krumbholz : Le niveau de l’adversaire était faible aujourd’hui mais nous avons pu tout de même travailler. La Slovénie avait mis en réserve quelques joueuses. Il fallait jouer dans les conditions qui nous étaient proposées. On a vu de bonnes choses : les anciennes montent en charge tranquillement et les jeunes ont été constantes dans le tournoi avec un apport de qualité. Je suis aussi content de la défense 1-5 qu’on n’avait pas travaillée depuis un moment et qui reste une arme redoutable. L’amalgame se fait bien et maintenant nous avons besoin de nous reposer car disputer trois matches en quatre jours, c’est beaucoup. Il faut récupérer pour arriver bien affutés en vue du premier match, face à la Corée. On retrouvera cette salle dans huit mois en espérant qu’elle sera pleine avec beaucoup de spectateurs français.

Estelle Nze-Minko : C’est une bonne nouvelle d’avoir remporté ce test event. Tout le monde va bien dans l’équipe, il n’y pas eu de grosses blessures ou de gros problèmes. Cela faisait partie des craintes de ce tournoi car nous avons joué très vite, quasiment dès notre arrivée à Tokyo. Pour être honnête, les matches n’étaient pas les plus difficiles car les quatre équipes ont beaucoup fait tourner. Ce n’est pas un tournoi révélateur.

Alexandra Lacrabère : J’avais besoin de temps de jeu et de me rassurer car je n’avais pas joué depuis longtemps en raison de ma suspension pour deux matches, avec mon club. Je suis satisfaite de l’état d’esprit de l’équipe qui reste concentrée du début à la fin. C’est positif.

Orlane Kanor (en photo ci-dessus) : C’est positif car nous avons gagné nos trois matches. Celui-ci était intéressant car nous avons pu bien exploiter le changement de dispositif défensif. C’était intéressant d’évoluer en 1-5. Nous avons eu encore plus de communication que les matches précédents. Ce 3e match s’est bien passé pour moi. Globalement, cette micro-compétition s’est bien déroulée et nous avons hâte que le Mondial commence. Je suis très heureuse d’avoir joué dans cette salle mais je ne sais pas si j’aurai cette chance l’été prochain.


Avec l'aimable concours du service presse de la Fédération Française de Handball

Handballtransfert.com
handballtransfert.de

La façon la plus simple et rapide
de trouver un joueur, un club
un entraineur de handball
  • Facebook
  • Instagram
#HandballtransfertCréateurD'opportunités