EdF (M) | Interview Thibaud Briet : Les JO ? Clairement un bel objectif !

Dernière interview consacrée à l'équipe de France masculine à l'occasion de cette semaine internationale et du rassemblement à la Maison du Handball de Créteil. Portrait du jeune arrière gauche Thibaut Briet (Nantes) présent avec les Bleus et qui continue l'apprentissage du haut niveau avec déjà un Euro à son actif.

Alors de retour sous le maillot bleu après l'Euro. Comment jugez-vous votre parcours avec l'équipe de France ? "Mon rôle au début était de suppléer Nikola Karabatic et Romain Lagarde les arrières gauches présents. Apporter une pierre à l'édifice quelque soit la taille, répondre présent dès qu'on avait besoin et du mieux possible. Je suis content de ce que j'ai fait. Je n'ai pas forcément prouvé grand chose, mais je pense que ce que j'ai fait était bien, après je n'ai pas eu beaucoup de temps de jeu. Je reste un peu sur ma faim, mais content d'avoir vécu cette expérience et hâte d'en avoir de nouvelles."


Justement, comment avez-vous vécu ce premier appel lors du dernier Euro pour porter le maillot tricolore ? "Au début je ne m'y attendais pas de trop. Déjà d'avoir été appelé dans le groupe des 23 en décembre si je ne trompe pas, était une surprise pour moi. Je me suis dit, super donc Thibaud tu prend ce qu'il y a à prendre et tu te donnes à fond pour ne pas avoir de regrets. A aucun moment je ne pensais aller au second stage, puis je m'attendais au retour d'Elohim Prandi. Pour les raisons que l'on connaît il n'a pas pu être présent et au final je ne voulais pas tellement y croire à cette sélection pour l'Euro. Je me suis dit pour ne pas être déçu (sourire) et puis finalement j'ai été appelé."


Parlons de Nantes, comment jugez-vous votre saison ? "Je suis content. C'est ma deuxième saison et l'objectif était de montrer que je pouvais jouer à haut niveau. L'objectif maintenant est d'essayer de rester à ce haut niveau le plus souvent possible. Mon prochain axe de progression sera de travailler cette régularité. En terme de collectif, je trouve que c'est vraiment sympa ce qu'on fait cette saison. Il y a juste un petit hic en coupe d'Europe ou l'on termine 3ème, mais bon rien n'est joué. On a montré l'année dernière que l'on pouvait éliminer des grosses équipes sur les matchs aller / retour et j'espère que l'on va pouvoir se qualifier pour la ligue des champions la saison prochaine. On est bien parti, mais il faut qu'on continu comme ça."


Vous êtes effectivement bien partis avec Aix pour jouer cette seconde place. Cela va donc être la course pour décrocher cette seconde place ? "Je pense que l'on aura une finale contre eux, il me semble qu'on joue Aix en avril et j'espère que l'on ne perdra pas d'ici là, mais il est clair que le match chez eux sera une vraie finale. Donc à nous de faire un sans faute d'ici là et continuer à être sérieux. Il ne faut pas qu'on retombe dans la petite coupe d'Europe (European League)."


Concernant la Golden League à venir, quelles sont tes attentes et sur les prochaines échéances avec les Bleus ? "Comme j'ai dit pour l'Euro, je ne me met pas trop de pression, si je ne joue pas et bien je ferais avec. Si j'ai du temps de jeu, j'essaierai de le bonifier au maximum en prenant du plaisir, en jouant mon jeu sans essayer de jouer avec le frein en refusant des shoots ou en jouant à moitié. Apprendre également à connaître les gars du groupe, même si on a fait un mois ensemble, je dois encore continuer à les connaître et à m’imprégner de ce groupe."


Pour conclure, parlons un peu des JO 2024. Un rêve de pouvoir les jouer et surtout à la maison ? "Ah oui, c'est clairement un bel objectif ! Je l'avais en tête depuis longtemps et le premier pas c'est d'intégrer le groupe bleu, j'y suis arrivé. Maintenant, il faut continuer de travailler, continuer d'être bon et ce serait vraiment un rêve de pouvoir y participer. Premiers JO, plus en France ce serait vraiment extraordinaire !"


De sages paroles pour ce jeune joueur, qui reste réaliste et qui n'a pas fini de faire parler de lui sur les terrains de Handball ! Un grand merci à Thibaut pour cette interview.


A Créteil, Laila El Guif