EdF (M) | Interview Kevin Bonnefoi : Délocaliser le Hand à Lille pour les JO c'est triste

Actuellement en stage du côté de la Maison du Handball, l'équipe de France masculine se prépare pour son départ vers le Danemark pour la Golden League masculine. Nous en avons profité pour rencontrer plusieurs joueurs français. Premier portrait : le gardien Kevin Bonnefoi (Montpellier) appelé de dernière minute suite au forfait de Vincent Gérard blessé (article précédent).

crédit photo : DR


Alors content de retrouver le maillot Bleu ? "Toujours ! Une fierté (rire), ça reste très important pour moi et de pouvoir jouer une Golden League."


Quel est le sentiment qui prédominer lorsque l'on est appelé pour représenter son pays ? "C'est très important de porter ce maillot avec les étoiles qui sont dessus, jouer avec la France est vraiment une fierté."


Parlons un peu du parcours de Montpellier cette saison, en championnat en coupe d'Europe. Ton sentiment ? "Alors sur la première partie de la saison en Ligue des Champions, ça été plutôt parfait. En décembre, nous sommes premiers de la poule donc très positif. Par contre de l'autre côté en championnat, 9ème au moment de la trêve, ce qui n'est jamais arrivé depuis des années. Maintenant, on commence à relever la tête en revenant petit à petit à la 4ème place avec seulement 6 points de retard sur Aix. Il faut cependant faire très attention à nos poursuivants ! On regarde devant, mais aussi derrière car cette place est très importante pour nous et pour être européen. Maintenant Montpellier reste une grosse équipe et un grand club dont on se doit d'être en coupe d'Europe."


En parlant du championnat, qu'a t-il manqué selon vous à Montpellier pour être mieux classé ? "De la constance ! Difficile d'enchaîner tous les 3 jours donc c'est vraiment d'être bien plus constant dans nos performances."


Revenons sur les JO qui seront organisés à Paris. Ils sont dans un coin de ta tête ? "Tout sportif tout joueur rêve de disputer les JO et d'autant plus dans son pays. J'ai fait la préparation lors des derniers JO, malheureusement je n'ai pas pu poursuivre l'aventure, mais cela reste dans un coin de ma tête. Avant cela, il reste encore un championnat du monde et un championnat d'Europe donc on va d'abord se focaliser sur ça avant de penser aux JO."


Que penses-tu du fait que le handball soit délocalisé à Lille ? Cela ne gâche t-il pas la fête des JO ? "Alors, personnellement je n'ai jamais vécu les JO, mais d'après ce que j'entend et ce que les gars me disent, les JO c'est quand même quelque chose d'énorme. Etre dans le village olympique, manger à la même table qu'un japonais, un jamaïcain et côtoyer tout ces sportifs de différents horizons et disciplines. Délocaliser à Lille, ok c'est une grande salle, mais L’ADN, l'âme des JO reste quand même autour du village donc c'est triste."


Dernière question, lors d'une interview tu avais parlé de ta soif de titres. Est-ce toujours le cas ? " Ma soif de titre ? Ah ben bien sur, je n'en ai pas (rires). Donc bien sûr, comme je l'avais dit lors d'une interview, je suis arrivé à Montpellier et dans un grand club pour gagner des titres, donc celle-ci reste intacte."


Un grand merci à Kevin pour sa disponibilité et sa bonne humeur ! Prochain interview à venir sous peu.


A Créteil, Laila El Guif