Allemagne | Kiel cherche le titre devant Flensburg. Clap de fin outre-Rhin

Cette saison 2020/2021 s'achève de l'autre côté du Rhin avec le sacre du THW Kiel qui remporte une nouvelle couronne de champion. Ce nouveau sacre s'est donc joué lors de la dernière journée avec un ultime nul décroché par les Kielers du côté de Mannheim. Un score de parité qui fait les affaires et le bonheur du THW qui termine sa saison sur une bonne note. Flensburg-Handewitt large vainqueur de Balingen termine dauphin du THW et le SC Magdebourg vainqueur de l'European League 2021 complète le podium.

Voilà donc une nouvelle page qui se tourne en Allemagne avec pour cette saison si particulière, le titre pour Kiel qui devance donc son rival Flensburg, Magdebourg brillant 3ème et champion d'Europe ne l'oublions puis le Füchse Berlin et enfin les lions de Rhein-Neckar Löwen se classement respectivement 4ème et 5ème. Pour cet exercice 2020/2021, la bataille du maintien vient elle aussi de livrer son verdict et 4 descentes au terme de cette saison. Les malheureux sont : Die Eulen, Nordhorn, Essen et Coburg... Le champion d'Allemagne a donc du attendre l'ultime journée pour s'adjuger le trophée au sortir d'un nul chez les lions de Rhein-Neckar Löwen (25-25). Défaite interdite pour les Kielers sous peine de voir Flensburg soulever le trophée et tout s'est joué dans les dernières secondes du côté de Mannheim. Löwen avait le ballon de la victoire en main, mais la suite est connue et Kiel peut brandir ce nouveau titre de champion d'Allemagne version 2020/2021.


En revanche, on retrouvera en 2021/2022 en 1ère division, un revenant avec l'ex vainqueur de la ligue des champions : Hambourg ! Le second élu est le TUS Lübbecke qui retrouve également l'élite. Lorsqu'en France, on se posait la question du passage à 18 ou non pour la, enfin l'ex Lidl Starligue, outre-Rhin on a décidé de 4 descentes et seulement 2 montées pour faire passer le championnat à 18 clubs. Cela peut-il donner des idées à certains ? Bref, quelques semaines de pause puis direction les JO pour les différents internationaux. Une saison longue comme à chaque fois, plus la crise sanitaire, et ce ne fut pas de tout repos en Allemagne, mais on y est arrivé !

Sébastien RIBSTEIN